Burkina Faso : Constant Komboïgo élu chef du CDP, Blaise Compaoré président d’honneur

L’ancien parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), s’est tenu dimanche pour élire ses nouveaux responsables. Eddie Constant Komboïgo, un ancien député de 47 ans, a été élu président du CDP, et Blaise Compaoré désigné président d’honneur.

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l’ancien parti au pouvoir fondé par Blaise Compaoré, poussé à la démission par un soulèvement à son encontre en octobre dernier, s’est tenu dimanche pour élire son nouveau chef. Eddie Constant Komboïgo, un ancien député de 47 ans, a été élu président du CDP, lors de la clôture du premier congrès du parti depuis la chute de Blaise Compaoré. De son côté, Blaise Compaoré a été désigné président d’honneur du parti.

Qui est Eddie Constant Komboïgo? Expert-comptable de formation et proche de l’ex chef de l’Etat, il avait été élu député en décembre 2012, dans la province du Passoré, dans le nord-est. «Si le CDP est un parti né au pouvoir, aujourd’hui le défi est de lui redonner ses lettres de noblesse en remportant magistralement les élections présidentielles, législatives et municipales», a-t-il déclaré. Il a aussi appelé le gouvernement de transition à une « relecture » du nouveau code électoral qui interdit à des membres du CDP de participer aux prochains scrutins.Début avril, la révision du code électoral rendant inéligible toutes les personnes qui ont soutenu le régime de Blaise Compaoré avait en effet créé des remous.

Le Burkina Faso panse ses plaies peu à peu depuis la chute de Blaise Compaoré. L’ancien président, qui avait régné plus d’un quart de siècle, a été chassé du pouvoir après s’être s’entêté à modifier coûte que coûte la Constitution pour briguer un nouveau mandat.