Burkina Faso : au moins 24 morts dans la révolte contre Blaise Compaoré

Au moins 24 personnes ont péri dans la révolte contre Blaise Compaoré, chassé du pouvoir par le peuple.

Après moult tergiversations, les premiers chiffres tombent concernant le bilan des morts lors des manifestations contre le maintien au pouvoir de Blaise Compaoré. Au moins 24 personnes sont mortes et 625 ont été blessées au Burkina Faso, fin octobre, dans la révolte qui a poussé Blaise Compaoré à quitter le pouvoir, a annoncé, ce mercredi, un comité d’experts désigné par le nouveau Premier ministre burkinabè.

Parmi les 24 morts, 19 ont péri du fait de « complications de blessure par balle, noyade, asphyxie, complications de traumatisme et de brûlure grave », a précisé Clarisse Mérindol-Ouoba, chercheuse et présidente du comité. Les cinq autres morts sont des prisonniers décédés à la prison de Ouagadougou, dont trois avaient tenté de s’évader, pendant ces émeutes.

De son côté, l’opposition avait annoncé une trentaine de morts durant le soulèvement populaire contre le Président déchu qui avait l’intention de modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir. Un projet que le peuple burkinabè ne lui a pas laissé le temps de concrétiser.