Burkina : attaques terroristes à Ouagadougou, ce que l’on sait

Près de trente personnes ont été tuées dans des attaques terroristes menées contre l’état-major des forces armées du Burkina Faso à Ouagadougou. L’ambassade de France et l’institut français à Ouagadougou ont également été visés dans ces attaques sanglantes.

Vendredi macabre au Burkina Faso où une trentaine de personnes ont été tuées dans des attaques terrorsites menées contre l’état-major des forces armées du Burkina Faso à Ouagadougou. L’ambassade de France et l’institut français ont également été visés. Aucune victime française n’est cependant pas à déplorer.

Plusieurs groupes d’hommes armés ont lancé l’assaut, dans la matinée et ont visé plusieurs endroits du centre de la capitale burkinabè. Des sources des services de santé de Ouagadougou ont précisé qu’au moins 28 personnes ont été tuées dans l’attaque contre l’état-major. Egalement, au moins 85 blessés sont à déplorer. Pour sa part, le gouvernement burkinabè indique que le « bilan de l’attaque est de sept morts au sein des forces de défense dont cinq à l’état-major », ajoutant que « neuf terroristes ont tués dont cinq à l’état-major».

Selon le diplomatie française, aucun ressortissant français n’a été tué ou blessé dans l’attaque contre l’ambassade de France. « Une enquête de flagrance a été ouverte pour tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle », a indiqué de son côté le parquet de Paris, compétent car l’attaque a visé des ressortissants et des intérêts français. Les investigations ont été confiées à la Direction générale des services intérieurs (DGSI) et aux policiers de la Sous-direction antiterroriste (SDAT).

Le Burkina fait souvent face à des attaques terroristes contre des représentants de l’Etat (gendarmeries, écoles notamment) sont régulières dans le nord du pays. Déjà le 13 août 2017, deux assaillants avaient ouvert le feu sur un café-restaurant hallal, l’Aziz Istanbul, sur la principale avenue de la capitale, faisant dix-neuf morts et vingt-et-un blessés. Le 15 janvier 2016, trente personnes, dont six Canadiens et cinq Européens, ont été tuées lors d’une attaque terroriste contre l’hôtel Splendid et le restaurant Cappuccino, dans le centre de Ouagadougou.