BOZAR et le Musée royal de l’Afrique centrale présentent : « L’AFRIQUE VISIONNAIRE »

A l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance du Congo et de 16 autres pays africains, le Palais des Beaux-Arts et le Musée royal de l’Afrique centrale présentent « l’Afrique visionnaire ».

Expositions, concerts mais aussi

performances et débats !

Du 30 mai au 26 septembre 2010
Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

Le Palais des Beaux-Arts et le Musée royal de l’Afrique centrale
présentent « L’Afrique visionnaire »

A l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance du Congo et de 16 autres pays africains, BOZAR vivra au rythme de l’Afrique cet été. Un grand festival fait d’expositions, de concerts mais aussi de performances et de débats !

Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

Du 30 mai au 26 septembre 2010

Cet été, l’Afrique explose de couleurs et de vitalité à l’occasion des 50 ans de l’indépendance du Congo et de 16 autres pays africains. Un grand Festival comme sait le faire le Palais des Beaux-Arts, avec – à côté de quatre expositions – le haut du pavé de la musique, de la littérature et des arts de la scène, et des artistes aussi engagés que Rokia Traoré, Angélique Kidjo, Didier Awadi ou la mythique chorégraphe Germaine Acogny.

Mais il fallait être encore plus ambitieux que l’organisation de festivités anniversaire ! Avec la plateforme « L’Afrique visionnaire », c’est une nouvelle vision de nos relations avec l’Afrique que proposent BOZAR et le Musée Royal de l’Afrique centrale de Tervuren. Une toute nouvelle collaboration sera ainsi déployée au Palais des Beaux-Arts à l’occasion de la rénovation du Musée de Tervuren, de 2011 à 2014.

La fascinante exposition GEO-graphics en constitue le premier laboratoire. Voilà une manière totalement nouvelle de présenter quelque 230 sublimes chefs-d’œuvre ethnographiques, issus tant du Musée de Tervuren que de collections belges publiques et privées. Il s’agit d’abord de les recontextualiser au contact des créations contemporaines africaines d’aujourd’hui. Il s’agit ensuite de les confronter à l’expérience de terrain de huit institutions culturelles novatrices d’Afrique et aux photographies urbaines de notre directeur artistique David Adjaye, qui construira sous l’administration de Barack Obama le nouveau Museum of African American Culture and History à Washington.

Cette exposition ouvrira également le débat sur l’état actuel et l’avenir des institutions culturelles africaines. À charge pour les artistes du Festival de venir débattre et s’engager pour cette Afrique visionnaire lors de leur « 48 heures à Bruxelles » (un jour de performance artistique, un jour de débat).

Trois autres expositions auront lieu au Palais des Beaux-Arts, dans le cadre de la biennale de « L’Eté de la photographie »: « Un rêve utile. Photographie africaine 1960–2010 », une rétrospective du photographe sud-africain Roger Ballen et le projet interactif Pôze sur le thème de la vie africaine à Bruxelles : Africa Town. Sans oublier l’exposition « Indépendance ! Souvenirs congolais à travers 50 ans d’indépendance » au Musée royal de l’Afrique centrale.

Enfin, les liens qui unissent la Belgique et le Congo méritaient bien des festivités particulières sous le label CONGO@BOZAR. Avec, en point d’orgue, un grand concert « 50 ans de musique congolaise » qui fera escale à Bruxelles en exclusivité européenne après les célébrations à Kinshasa du mois de juin.

Et pour pimenter le tout, le grand Hall Horta du Palais des Beaux-Arts sera spécialement aménagé pour accueillir la retransmission de matchs de la 19e coupe du monde de football 2010 (qui se déroulera du 11 juin au 11 juillet en Afrique du Sud), mais aussi des concerts, projections, animations… et dégustations de spécialités africaines !

L’Afrique de demain ! Et c’est aujourd’hui au Palais des Beaux-Arts.

Programme

1. EXPOSITIONS

GEO-Graphics

A map of art practices in Africa, past and present

09.06 > 26.09.2010

GEO-graphics, l’exposition principale du Festival L’Afrique visionnaire, réunit deux perspectives, historiques et prospectives. Environ 230 chefs-d’œuvre ethnographiques de collections privées et muséales belges seront, pour la première fois, présentées sous le prisme de la vie culturelle de l’Afrique contemporaine. Ces dix dernières années, des initiatives indépendantes ont germé un peu partout sur le continent. Parmi elles, huit centres d’art contemporain qui présenteront des artistes et des projets artistiques entrant en dialogue avec le passé. Les photos de David Adjaye, directeur artistique de l’exposition, nous feront également découvrir l’extrême diversité des capitales africaines ainsi que la croissance vertigineuse de ces paysages urbains. Ce regard “rétro-prospectif” ne traite pas uniquement des améliorations à mettre en œuvre, mais révèle aussi toute la force de la culture africaine. Soulevant ainsi la question: A quoi ressemblerait le musée ou le centre d’art idéal de l’art africain ?

David Adjaye, architecte mondialement connu, conçoit le nouveau Museum of African American Culture and History de Washington. Il prépare l’exposition avec Anne-Marie Bouttiaux du Musée royal de l’Afrique centrale de Tervuren, Koyo Kouoh, fondatrice du centra d’art contemporain Raw Material Company et Nicola Setari, directeur du projet L’Afrique visionnaire.

Tickets: € 10,00

Coproduction: BOZAR EXPO & Musée royal de l’Afrique centrale, Tervuren

Partenaires : SUM, Adjaye Associates, Raw Material Company

En collaboration avec: Africalia, S.A. Léon Eeckman N.V., Union Africaine

Dans le cadre de la Présidence belge de l’Union européenne

Un rêve utile

Photographie africaine 1960 – 2010

26.06 > 26.09.2010

En juin 2010 BOZAR EXPO organise pour la troisième fois la biennale Été de la Photographie, rassemblant une trentaine d’expositions, colloques, ateliers et autres événements dans toute la Belgique.

L’exposition principale est Un rêve utile, une vue d’ensemble de la photographie africaine actuelle. Jusqu’à la fin du 20e siècle, l’Occident possédait en Afrique un monopole sur le regard et la définition du monde. Les photos coloniales s’inscrivent dans une volonté délibérée de réduire toute cette autre part de l’humanité à des clichés confortables, accentuant la différence et l’exotisme. Pour la plupart des pays africains, l’indépendance signifiait la libération économique, politique et historique. L’homme colonisé récupérait donc aussi un regard propre. Il devait apprendre à cesser de se voir à travers des yeux occidentaux et à s’approprier un regard sur lui-même et donner sens à l’image ainsi produite. La photographie est sans conteste le média le plus approprié pour ce processus d’émancipation et de réécriture de sa propre histoire, comme en témoigne le cœur même du travail artistique contemporain des photographes réunis dans cette exposition. Des années 60 à aujourd’hui, ils ont conçu leur propre vision de l’identité africaine, de plus en plus éloignée des modèles occidentaux établis et de plus en plus liés à leurs propres codes culturels et esthétiques.

Tickets : € 5,00

Commissaire : Simon Njami

Soutien: Région de Bruxelles-Capitale

Roger Ballen : Rétrospective

25.06 > 26.09.2010

Depuis près de 30 ans, le photographe sud-africain d’origine américaine Roger Ballen développe une œuvre magistrale en perpétuelle évolution. Du style documentaire de ses débuts à ses mises en scène plus picturales, son univers singulier navigue entre rêve et réalité. Une œuvre énigmatique, drôle et troublante à la fois, à découvrir en 200 photographies, des premières images à Boarding House, sa dernière série en date.

Tickets: Entrée libre
En collaboration avec: Galerie Xavier Hufkens

PÔZE III / Africa Town

25.06 > 26.09.2010

BOZAR STUDIOS, en collaboration avec le photographe Vincen Beeckman, lance la troisième édition du projet interactif Pôze sur le thème de la vie africaine à Bruxelles : Africa Town. Les Africains ou passionnés de l’Afrique sont invités à photographier leur quotidien. Des appareils photos jetables sont distribués gratuitement depuis fin novembre et Vincen Beeckman donne un retour sur les prises de vues et des trucs et astuces pour améliorer celles-ci lors de permanences à BOZAR.

Un jury de professionnels du monde de la photographie sélectionnera les images les plus abouties qui seront exposées au Palais des Beaux- Arts du 25 juin au 26 septembre 2010.

Tickets: Entrée libre

Soutien: Ministerie van de Vlaamse Gemeenschap | Administration De La Cocof

Indépendance ! Souvenirs congolais à travers 50 ans d’indépendance
11.06.2010 > 09.01.2011 (Musée royal de l’Afrique centrale)

Le 30 juin 1960… Le Congo proclame son indépendance. Cinquante ans après ce fait d’histoire, le Musée royal de l’Afrique central organise une exposition plaçant en contexte historique, politique et géographique les événements survenus peu avant, pendant ou après l’indépendance. Les acteurs principaux y ont la parole : les témoins congolais. Ainsi, l’exposition présente diverses expériences et interprétations de cette période. Archives, objets, photos, témoignages, séquences cinématographiques et objets d’arts à l’appui, l’exposition offre un regard inédit sur de cette période.

Musée royal de l’Afrique centrale, Leuvensesteenweg 13, 3080 Tervuren
; www.africamuseum.be ; www.congo2010.be

Tickets : € 6, seniores: 5 €, étudiants (+12): 3,5 €; enfants (-12) accompagnés: gratuit

2. PERFORMANCES : « 48 HEURES A BRUXELLES »

48 heures à Bruxelles est une invitation du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles adressée à des artistes du continent africain et de la diaspora engagés dans le développement du secteur artistique africain. Outre leur performance artistique dans le cadre du Festival L’Afrique visionnaire (leur 1er jour à Bruxelles), ceux-ci sont invités à participer au débat sur l’avenir des institutions culturelles africaines (le 2e jour). Ils auront ainsi l’occasion de livrer leur version du rôle fondamental que peut jouer un secteur culturel professionnalisé dans le processus de développement des sociétés. Un débat qui sera relayé par les médias tout au long du Festival.

Architecture
09.06.2010 – Conférence David Adjaye

Architecte de renom et directeur artistique de l’exposition GEO-graphics, David Adjaye donnera une conférence architecture le 9.06 et lancera le débat sur le futur des institutions culturelles africaines en temps que principal protagoniste du Festival L’Afrique visionnaire.

Musique

30.05.2010 – Concert Héritage initié par Pitcho Womba Konga

14 > 15.06.2010 – Walter Verdin & Matchume Zango – Timbila Tracks (concert vidéo) en présence de Venancio Mbande

09.07.2010 – Concert Rokia Traoré

22.07.2010 – Concert Angélique Kidjo

25.09.2010 – Concert Présidents d’Afrique initié par Didier Awadi

Le grand concert d’ouverture du Festival s’articule autour du projet Héritage initié par Pitcho Womba Konga (30.05). Entourés d’artistes belges d’origine africaine, il profite du cinquantenaire des indépendances de nombreux Etats africains pour soulever des questions fondamentales comme l’identité assumée, les relations intergénérationnelles, l’insertion citoyenne ou l’interculturalité.

Ensuite, de juin à septembre 2010, la plateforme musique sera animée par les concerts et déclarations publiques des artistes Rokia Traoré (09.07), Angélique Kidjo (22.07) et Didier Awadi (25.09). Ces artistes sont tous investis dans le développement du secteur culturel africain.
Le Palais des Beaux-Arts s’associe aussi au Kaaitheater afin de proposer la création Timbila Tracks (14-15.06). Ce projet, initié par l’artiste vidéaste Walter Verdin, est né de ses nombreux voyages au Mozambique. Timbila Tracks est un video-concert où le chant et la vidéo se mêlent au son des xylophones timbilas, et ce en présence de Venancio Mbande, spécialiste du timbila.

Cinéma

17.06.2010 – Soul Boy (en présence de la réalisatrice Hawa Essuman)

09.2010 (tbc) – Staff Benda Bilili (Florent de la Tullaye)
(date tbc) – Moloch Tropical (Raoul Peck)

Le volet cinéma accueille l’avant-première belge de film Soul Boy (17 juin), premier long-métrage de fiction d’une jeune réalisatrice kenyane, Hawa Essuman. En combinant la mythologie locale et les problèmes contemporains, Soul Boy raconte les rites de passage d’un jeune garçon qui veut sauver l’âme perdue de son père.

Florent de la Tullaye, réalisateur, producteur de musique et fondateur de « Belle kinoise productions » présente en septembre (tbc) son dernier documentaire sur le Staff Benda Bilili, un groupe de musiciens congolais handicapés se décrivant comme les porte-paroles des exclus de Kinshasa. A travers ses chansons d’une puissance extraordinaire, le Staff Benda Bilili véhicule un message universel, à la fois émouvant et plein d’espoir.

Enfin, le réalisateur et ancien Ministre de la Culture d’Haïti, Raoul Peck (tbc), présente, en avant-première belge, Moloch Tropical, son dernier long-métrage relatant les dernières vingt-quatre heures d’un pouvoir avant sa chute.

Danse

24, 25 & 26.06.2010 – Walter Verdin & Panaibra Gabriel – Guests (performance) (Kaaitheaterstudio’s)

21.09.2010 – Sophiatou Kossoko & Latifa Laâbissi – Not to be (Les Halles)

22.09.2010 – Germaine Acogny – Songook Yaakaar (danse) & Tchouraï (film)

Fin juin, le chorégraphe Panaibra Gabriel Canda et le créateur d’images Walter Verdin présentent Guests, un spectacle de danse interactif. Deux danseurs enclenchent, interrompent et manipulent par des mouvements des extraits d’images et de sons dans un champ de rayons laser. Les danseurs et le système interactif sont des instruments qui répondent à leurs propres lois. Le thème du spectacle est la communication. Peut-on communiquer avec l’autre, sans perdre son identité ?

Le mois de septembre sera rythmé par des prestations de danse. Figure centrale de ce programme : la célèbre danseuse, chorégraphe et pédagogue sénégalaise Germaine Acogny. Ancienne assistante de Maurice Béjart à Mudra Bruxelles. Elle a ensuite fondé le même concept au Sénégal et dirige aujourd’hui l’Ecole des Sables à Dakar, structure qu’elle a créée dans le but d’étendre la connaissance de la danse contemporaine africaine à travers le monde. Outre la journée consacrée aux discours, cette grande dame de la danse contemporaine en Afrique nous proposera Songook Yaakaar (Affronter l’espoir), un solo de danse se basant sur les textes d’auteurs africains (22.09). Ce spectacle est présenté à BOZAR quelques jours après avoir fait l’ouverture de la Biennale de la Danse de Lyon.

Sophiatou Kossoko est la chorégraphe du solo Tchouraï, qu’elle a créé en 2006 pour retracer les moments importants de la vie de Germaine Acogny. Accompagnée de Latifa Laâbissi, elle présentera en première mondiale son nouveau duo Not to be (21.09 aux Halles de Schaerbeek).

Littérature

25.09.2010 – Soirée de clôture littéraire L’Afrique visionnaire

De grands auteurs du continent présenteront leurs contributions à la publication littéraire de L’Afrique visionnaire l’après-midi du 25 septembre, pendant le week-end de finissage des expositions du Festival. Une vingtaine d’auteurs africains ont en effet été invités à rédiger un texte sur le thème des indépendances. In Koli Jean Bofane, Abdourahman Waberi, Alain Mabanckou, Aminata Sow Fall et Denis Hirson figurent parmi les auteurs de cette publication collective.

La soirée de clôture du 25.09 sera quant à elle dédiée au rappeur sénégalais Awadi. Accompagné par plusieurs autres artistes du continent, ce dernier nous présentera le remarquable projet Présidents d’Afrique, basé sur les discours des pères fondateurs de l’Afrique indépendante et des penseurs de la diaspora.

3. CONGO@BOZAR

24.06.2010 – Avant-première du documentaire Kinshasa Symphony

04.07.2010 – Concert de gospel de Krystaal

03 > 16.07.2010 – 5 concerts de rumba acoustique

16.07.2010 – Concert ‘50 ans de musique congolaise

Eté – BOZAR-Matonge

Le 30 juin 2010 sera une date historique pour la République Démocratique du Congo qui célèbrera les 50 ans de son indépendance. C’est dans ce cadre que le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles propose CONGO@BOZAR, une série de festivités centrées sur le Congo.

En ce qui concerne la partie musicale, un grand concert de gospel (4.07), emmené par le groupe Krystaal (composé de trois frères canadiens originaires de Lubumbashi) fait honneur à la place grandissante que la spiritualité occupe dans la vie des Congolais.

Mais le clou des célébrations congolaises sera sans conteste le grand concert « 50 ans de musique congolaise » (16.07) qui réunit les meilleurs artistes congolais de différentes générations pour interpréter les chansons traduisant le mieux l’évolution de la société congolaise durant ces années d’indépendance. Hilaire Maika Munan, musicien et arrangeur reconnu, Dizzy Pierre Mandjeku Lengo Lengo, guitariste, et Louis Malambu Ma Kizola, historien et auteur de plusieurs livres sur la musique congolaise sont aux commandes de ce grand spectacle musical qui est également l’un des principaux événements qui animera la ville de Kinshasa le 30 juin 2010 !

En outre, plusieurs de ces artistes donneront également des concerts de rumba acoustique organisés dans le Hall Horta (03>16.07) en vue de mettre à l’honneur, dans un style authentique, une période ou une personnalité particulières de l’histoire de la musique congolaise.

Pour la partie cinéma, le 24.06 aura lieu l’avant-première bruxelloise du très beau documentaire Kinshasa Symphony de Claus Wischmann et Martin Baer. Le film explore la manière de bâtir un orchestre symphonique, l’un des systèmes les plus complexes de la coopération humaine (l’Orchestre Symphonique Kimbanguiste compte pas moins de 200 musiciens sur scène !), et ce en plein cœur de l’une des villes les plus chaotiques du monde.

Enfin, le projet BOZAR-Matonge a pour objectif de rapprocher les quartiers du Mont des Arts et de Matonge à travers une programmation artistique composée de concerts, de projections de films en plein air et d’autres spectacles durant l’été 2010.

4. EXPERIENCE AFRICAINE

Coupe du monde de football 2010 @ Hall Horta

Dans le cadre du projet L’Afrique visionnaire, le Palais des Beaux-Arts réservera un espace privilégié aux retransmissions des matchs de la 19e coupe du monde de football 2010 qui se déroulera du 11 juin au 11 juillet en Afrique du Sud… heureuse coïncidence !
Spécialement aménagé pour l’occasion, le Hall Horta sera également animé par des concerts de rumba acoustique, des projections de clips musicaux, des vidéos de danse… Le public pourra également y goûter des spécialités culinaires et brassicoles africaines pendant toute la durée du Festival.

Enfin, une Reading Room accueillera des débats et conférences. Le public pourra y consulter de la documentation sur l’art africain, des écrivains y présenteront leurs livres et des films documentaires autour du thème de la musique dans les villes africaines y seront projetés.

CONTACTS & INFOS

Palais des Beaux-Arts
Infos et tickets : www.bozar.be – 02-507.82.00
Palais des Beaux-Arts, 23 rue Ravenstein, 1000 Bruxelles

Musée royal de l’Afrique centrale
www.africamuseum.be ; www.congo2010.be

Musée royal de l’Afrique centrale, Leuvensesteenweg 13, 3080 Tervuren