Bousculade à la Mecque : le bilan ne cesse de s’alourdir, 1849 morts

Le bilan de la Bousculade à Mina près de la Mecque en Arabie Saoudite continue de s’alourdir. Alors que le 17 octobre dernier, selon des chiffres officiels donnés par 31 pays, le bilan faisait état de 1 753 morts, ce lundi, le chiffre est passé à 1 849. Ce drame est le plus meurtrier de l’histoire du pèlerinage.

Près d’un mois après la bousculade meurtrière à Mina, lors du pèlerinage en Arabie Saoudite, le bilan s’alourdit de jour en jour. Etabli à 1 753 morts, samedi, la bilan est passé deux jours plus tard à 1 849 morts, selon des chiffres officiels donnés par 31 pays. En outre, depuis un bilan de 769 morts, l’Arabie Saoudite n’a pas donné de nouveaux chiffres.

De nombreux pèlerins demeurent toujours portés disparus depuis la bousculade qui s’est produite le jour de l’Aïd el-Adha qui commémore le sacrifice d’Abraham. Lors du rituel de la lapidation de Satan qui consiste à jeter des pierres sur trois stèles, deux foules se sont percutées provoquant la bousculade meurtrière.

Quelques jours après le drame, plusieurs pays à l’instar de l’Iran et du Maroc pointaient du doigt le manque de sécurité lors de ce pèlerinage. L’Iran s’en est violemment pris à l’Arabie Saoudite tandis que des Marocains ont porté plainte, via des avocats français, contre l’Arabie Saoudite.

Ce n’est pas la première fois que l’Arabie Saoudite est confrontée à une telle catastrophe puisqu’en juillet 1990, une bousculade dans un tunnel de Mina avait fait 1 426 morts parmi les pèlerins. Plusieurs pays on déjà entamé le rapatriement des corps de la bousculade du 24 septembre 2015 comme le Burkina Faso qui avait décrété trois jours de deuil national en hommage aux victimes.