Bostwana : le Président Ian Khama investi pour un 2e mandat

Le Président du Botswana Ian Khama a été investi, ce mardi, pour un second mandat après sa victoire aux élections.

C’est officiel. Le Président du Botswana Ian Khama a été investi, ce mardi, pour un second mandat après sa victoire aux élections. Il a promis d’intensifier ses efforts pour diversifier l’économie, encore très dépendante de l’extraction du diamant. Son parti, le BDP, dirige le pays depuis l’indépendance en 1966. Il a de nouveau remporté largement les législatives vendredi, en empochant 37 des 57 sièges du parlement.

Ian Khama a été élu formellement, mardi, par le Parlement. Il a assuré que l’éducation et la formation seraient ses priorités pour lutter contre la pauvreté : « La clé pour obtenir une croissance économique durable et diversifiée réside dans le développement de notre peuple », a-t-il dit lors de son discours d’investiture. Il a également cité l’agriculture, le tourisme ou le secteur des technologies parmi les possibilités de diversification, pour permettre au pays de s’affranchir de sa dépendance au diamant. « Notre réussite pour faire de notre pays une plaque tournante mondiale du diamant doit nous servir d’exemple pour ce que nous pouvons aussi accomplir dans d’autres secteurs », a déclaré le chef de l’Etat, réélu à 61 ans.

D’autant que des projections situent l’extinction des réserves de diamants en 2025, et le Botswana a subi de plein fouet les conséquences de la chute des cours après la crise mondiale de 2009. Le ralentissement de l’économie a provoqué un chômage important, notamment chez les jeunes, et un appauvrissement global de la population. Pour le moment, le diamant reste toujours la principale richesse du pays, et contribue à 30% du PIB et à plus de 70% des recettes à l’exportation. Le Bostwana est parmi les pays africains les moins corrompus.