Bonne arrivée patron !

Panique au Bangali, petit pays imaginaire d’Afrique noire où se déroule l’intrigue de ce premier tome des  » Corruptibles « , une bande dessinée qui décape. Brezault au scénario et Pendanx aux crayons ont su donner force et justesse à une série noire prometteuse.

Un pays imaginaire africain, le Bangali, un homme du parti au pouvoir victime d’un attentat dès les premières pages, sa mallette de documents (compromettants ?) qui disparaît et les événements tragiques s’accumulent pour nous amener au coeur d’un système politique corrompu que les dessins colorés et tranchants de Pendanx rendent encore plus sombre.

Le scénario des Corruptibles est celui d’un roman policier. A la plume, Alain Brézault est un spécialiste de l’Afrique. Il est le coauteur, avec Gérard Clavreuil, de Conversations Congolaises paru aux Editions de L’Harmattan et de Quand les flamboyants fleurissent les Blancs dépérissent, publié aux Editions Rochevignes. C’est pourquoi sa vision du Bangali n’est pas sans rappeler nombre de régions ou de situations africaines malheureusement trop connues.

Entre fiction et réalité

Les Blancs sont, dans cette aventure, les rejetons dégénérés de l’ancienne aristocratie coloniale et les Noirs des caricatures de la nouvelle hiérarchie en place. La fiction de la série noire se mélange à la triste réalité de pays où trafic de femmes et de diamants font vivre les potentats locaux. L’inspecteur Jean Bedel Yapo, homme plutôt intègre, aura bien du mal à denouer les fils de l’histoire. Et ses découvertes risquent de l’entraîner trop près du sommet de l’Etat. Pour en savoir davantage, il nous faudra toutefois attendre la sortie des deuxième et troisième tomes…

Et pour ceux qui préfèrent la lecture plus classique, il faudra patienter jusqu’à la sortie du roman d’Alain Brezault dont est tirée la BD, en mars 2003, dans la collection Série Noire chez Gallimard.

Commander la bande Dessinée : Bonne arrivée patron ! : De Brezault et Pendanx (Editions Glénat, Collection Grafica)