Boni Yayi rend public son premier gouvernement

Le chef de l’Etat béninois, Boni Yayi, a rendu public tôt ce samedi, la liste de son premier gouvernement composé de 22 membres, après avis consultatif du bureau de l’Assemblée nationale. Cinq femmes occupent des postes ministériels.

Le nouveau gouvernement se compose comme suit :

1 – Ministre du Développement de l’Economie des Finances : Pascal Koukpaki

2 – Ministre de l’Agriculture : Cossi Gaston Dossouhoui

2 – Ministre du Commerce et de l’Industrie : Moudjaidou Issifou Soumanou

4 – Ministre des Mines de l’Energie et de l’Eau : Jocelyn Dégbey

5 – Ministre de la Défense nationale : Issifou Koguidro

6 – Ministre de la Sécurité et des Collectivités locales : Edgar Alia

7 – Ministre des Affaires étrangères : Mme Mariam Aladji Boni épouse Diallo

8 – Ministre de la Justice et des Relations avec les
Institutions : Abraham Zinzindohoué

9 – Ministre de la Santé publique : Mme Flore Gangbo

10 – Ministre de l’Environnement et de la Protection de la
Nature : M. Jean Pierre Babatoundé

11 – Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle : M. Mathurin Nago

12 – Ministre des enseignements primaire et secondaire : Mme Colette Houéto

13 – Ministre du Travail et de la fonction publique : Emmanuel Tiando

14 – Ministre de la Culture, Sport et Loisirs : Théophile Montcho

15 – Ministre du Tourisme et de l’Artisanat : Soumanou Séibou Toléba

16 – Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille : Mme Yarou Djékadou

17 – Ministre de la Réforme administrative et institutionnelle : Sina Bio Gounou

18 – Ministre délégué chargé de la Communication et des nouvelles technologies auprès du Président de la République et porte-parole du gouvernement : Venance Gnigla

19 – Ministre délégué chargé du Budget : Albert Ségbégnon Houngbo

20 – Ministre délégué chargé de la Promotion des PME et de la Micro Finance : Mme Sakina Sidi Aboudou

21 – Ministre délégué auprès du président de la République chargé des Travaux publics et des Transports : Alexandre Kpédétin Dossou

22 – Ministre délégué chargé de l’Intégration africaine et des Béninois de l’extérieur : Albert Agossou.

Cinq femmes occupent des postes ministériels

Le prestigieux poste des Affaires étrangères est confié pour la première fois, à une femme, Mme Mariam Aladji Boni épouse Diallo (précédemment secrétaire général dudit ministère).

Comme dans le dernier gouvernement, le portefeuille des
Enseignements primaires et secondaires est revenu à une femme, Mme Colette Houéto de même que celui de la Santé, confié à Mme Flore Gangbo.

Au département de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Yarou Gnigla remplace Mme Léa Hounkpè.

La cinquième femme du nouveau gouvernement, Mme Sakina Sidi
Aboudou, est ministre déléguée chargé de la Promotion des PME et de la Micro Finance.

Bien que le Bénin ait adhéré aux différentes conventions
internationales relatives aux droits de la femme, la
participation et la responsabilisation de celle-ci aux instances de prise de décision n’est toujours pas perceptible.

Les deux d’entre elles qui se sont portées candidates à la
dernière présidentielle n’ont pu totaliser 1% des suffrages.

Six femmes figurent parmi les 83 députés de l’Assemblée
nationale, mais seules trois communes sur 77 sont dirigées par des représentantes du beau sexe. Outre la Cour constitutionnelle et la Haute Cour de justice présidées par des femmes, les autres institutions de la République comptent à peine un élément féminin dans un pays où les femmes font pourtant 52% de la population.