Bon Accor en Tunisie

Le numéro un mondial de l’hôtellerie a décidé de multiplier par trois ses investissements en Tunisie. Lune de miel entre la direction du Groupe et le président Ben Ali.

Le groupe hôtelier français Accor a décidé de tripler sa présence en Tunisie, rapporte la presse locale. Le week-end dernier, le co-président du numéro un mondial, Gérard Pélisson y a annoncé la création d’une société-filiale dotée d’un capital de 30 millions de dinars (15 millions de francs français). Lequel devrait  » dans un proche avenir  » être porté à 100 millions de dinars. La capacité d’accueil d’Accor en terre tunisienne passerait donc de 5000 à 16 000 lits.

Cette annonce faite suite à une réception princière réservée par Tunis à cet invité de marque. Gérard Pélisson a en effet été reçu (et décoré), vendredi, par le président Ben Ali en personne. A l’occasion le haut responsable du Groupe a fait part de sa volonté de tourner la page du tourisme de masse afin de mieux  » valoriser le patrimoine touristique tunisien « .

Tourner le dos au tourisme de masse

Pour ce faire, le co-président d’Accor a évoqué sans apporter de précisions supplémentaires, l’imminence de  » grands projets  » menés conjointement avec les banques locales et son souhait d’investir dans la formation et la promotion touristique du pays.

Les nouvelles ambitions tunisiennes d’Accor coïncident avec l’excellente santé du Groupe. En 2000, le résultat Net a augmenté de 27%. Entre 1999 et 2000 le chiffre d’affaires a augmenté d’un milliard d’euros, passant de 6,105 milliards à 7,007. Soit une augmentation de 14,8% largement imputable au développement de l’hôtellerie qui a connu un bon de 30% en un an. Accor gère un parc de 3.500 unités dans 90 pays. Son intérêt pour l’Afrique du Nord et le moyen Orient se trouvent confirmées par ses acquisitions les plus récentes en Egypte, au Maroc et en Israël.

Voir aussi :

Le site de voyage du groupe ;

Les ambitions africaines du groupe Accor.