Boko Haram : le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Togo soutiennent le Niger

Les Présidents du Bénin, Yayi Boni, du Togo, Faure Gnasssingbé, et un représentant du Président ivoirien, était ce mardi à Niamey, pour témoigner de leur solidarité avec le Niger contre Boko Haram.

Les Présidents béninois Yayi Boni, togolais, Faure Gnassingbé et un représentant du Président ivoirien, se sont rendus à Niamey, ce mardi 24 février 2015, pour soutenir le combat du Niger contre Boko Haram. Ils ont rencontré leur homologue nigérien, Mahamadou Issoufou.

« Nous nous sommes tous sentis agressés », ont-ils déclaré, selon RFI. « Nous devons saluer le sursaut du peuple nigérien, et, surtout, féliciter et saluer la bravoure, la combativité des forces armées du Niger qui ont su repousser les différentes attaques », ont-ils poursuivi.

Accent guerrier

Les discours des chefs d’Etat était guerrier et déterminé face à la menace que fait peser la secte islamiste en Afrique de l’ouest. « Nous sommes déterminés à en finir. La guerre contre Boko Haram pour nous n’est plus négociable. La guerre contre Boko Haram devient maintenant une affaire de résistance populaire. La guerre contre Boko Haram exige l’union sacrée de toutes les forces politiques, de la société civile, de toutes les populations », a notamment indiqué le Président béninois.

Le Président nigérien a réaffirmé sa détermination à combattre Boko Haram jusqu’à la défaite totale de la secte. Cette visite intervient alors que les localités de Diffa et de Bosso ont été attaquées par les rebelles.