Biens mal acquis : Macky Sall recouvre 30 milliards FCFA

Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a fait le bilan à mi-parcours des personnes qui seraient visées par la justice dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Selon un bilan provisoire, 30 milliards ont été recouvrés auprès des dignitaires de l’ancien régime, après 15 mois de traque des biens supposés mal acquis.

De notre correspondant à Dakar

La traque des biens présumés mal acquis, pilotée depuis 15 mois par la ministre de la Justice, garde des Sceaux, Aminata Touré, a permis de collecter des sommes d’argent importants. En effet, des personnes physiques ou morales ont accepté de transiger pour ne pas se retrouver dans des contentieux avec l’Etat, au risque de perdre leur liberté. Selon le président de la République Macky Sall qui a fait la révélation le week-end dernier, « l’Etat a collecté 30 milliards FCFA dans cette opération». Le Président Sall a aussi souligné que les 30 milliards FCFA ainsi mobilisés serviront à l’achat d’ambulances pour les régions périphériques, la construction d’infrastructures routière et sanitaire. Ce cette somme va permettre à terme d’implanter un lycée professionnel à Ziguinchor (Sud) pour le pôle Sud. Il a aussi annoncé que des lycées de référence seront construits à partir de fin 2016 au Nord et au Centre.

Des personnes qui ont transigées

L’homme d’affaires Abass Jaber, par exemple, a donné 4 milliards dans le cadre de l’acquisition de la Suneor et reste devoir 1 milliard au Trésor. Aussi, Dubaï Port World qui devait exploiter le terminal à containers du Port autonome de Dakar, mais qui a été substitué par une société de droit luxembourgeois, Dubaï Port World Dakar. Sa, dont la propriété est attribuée à Karim Wade, aurait finalement déboursé 24 milliards représentant son ticket d’entrée au Port de Dakar. Il lui reste à créer une société de droit sénégalais, filiale de la maison mère, pour pouvoir effectivement exploiter le terminal à container du Port autonome de Dakar. D’ailleurs une loi de finances rectificative a été votée récemment par les députés pour réinjecter cette somme d’argent. La garde des sceaux, Aminata Touré, qui pilote cette affaire, avait ajouté dans un passé récent, que « la bonne gouvernance sert à ramener les fonds publics à leur destination prioritaire et nous comptons persévérer sur cette voie. Nous ferons le point au fur et mesure que nous enregistrons des succès. Le but, c’est de ramener tous les fonds acquis d’une façon douteuse dans le trésor public », avait précisé Mme Touré.

La traque des biens présumés mal acquis vise depuis avril 2012 les dignitaires de l’ancien régime du Président Abdoulaye Wade. Ce régime libéral, est accusé d’avoir acquis illicitement plus de 3 000 milliards de FCFA. Une dizaine de personnes ont été arrêtées dont l’ex-ministre d’Etat Karim Wade et plus de six anciens ministres sont sous le coup d’interdiction de sortie du territoire national.