Beyoncé rend hommage aux policiers abattus à Dallas

Beyoncé a exprimé sa douleur après la tuerie de Dallas, où cinq agents de police ont été abattus par un sniper. Pour l’artiste, « aucune violence n’apportera la paix ».

Quelques jours après sa sortie appelant à cesser les violences policières aux Etats-Unis, Beyoncé a effectué une sortie pour exprimer sa douleur après la tuerie de Dallas, où cinq agents de police ont été abattus par un sniper. « Aucune violence n’apportera la paix », a confié la star américaine.

La mort de Philando Castile et d’Alton Sterling, deux Afro-américains de 32 et 37 ans abattus par les forces de police dans des circonstances encore troubles, n’a pas laissé de marbre la chanteuse américaine. Engagée contre les bavures policières depuis l’album « Lemonade » et profondément choquée par les événements, Beyoncé a publié une lettre ouverte sur son site officiel dans laquelle elle dénonce ces meurtres récurrents. « Nous en avons assez que de jeunes hommes et femmes de nos communautés soient tués. C’est à nous de nous lever pour exiger « Arrêtez de nous tuer » », a appelé la chanteuse, révoltée.

Avant même que sa sortie ne se disipe, un autre drame s’est produit dans la ville de Dallas. En effet, en marge d’une manifestation pacifique pour protester contre la disparition de Philando Castile et d’Alton Sterling, un tireur embusqué, armé d’un Sniper, a abattu cinq policiers et en a blessé sept autres. Un acte commis par Micah Johnson, un ancien soldat de 25 ans. Acte qui a touché la chanteuse qui n’a pas manqué de réagir.

En effet, sur son compte Instagram, Beyoncé a posté une vidéo où défilent les noms des cinq victimes, notamment Brent Thompson, Patrick Zamarripa, Michael Krol, Michael Smith et Lorne Ahrens, sur un drapeau américain flottant en noir et blanc, avec les inscriptions suivantes : « Reposez en paix, officiers dont les vies ont été absurdement prises à Dallas. Je prie pour un rétablissement complet des sept autres blessés ».

Pour Beyoncé, « aucune violence n’apportera la paix . Chaque vie humaine est précieuse. Nous devons être la solution. Chaque être humain a le droit de se rassembler lors de manifestations pacifiques sans subir de violence. Pour changer les choses, nous devons opposer l’amour à la haine et la paix à la violence ». Une message qui en dit long sur l’urgence de mettre fin aux violences aux Etats-Unis où près de 500 personnes ont péri, cette année, tués par la police.