Berlin va renforcer son engagement militaire au Mali

Le gouvernement allemand a décidé mercredi de renforcer son engagement militaire au Mali et en Irak par l’envoi de soldats supplémentaires.

Le gouvernement allemand a décidé ce mercredi de renforcer sa présence militaire au Mali et en Irak par l’envoi de soldats supplémentaires. Toutefois, cette mesure va être soumise à l’approbation du Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand. L’Allemagne prévoit aussi de renforcer les soldats déployés en Irak, dont le nombre passera de 50 à 150 hommes. Ils interviennent en particulier aux côtés des combattants kurdes qui luttent contre le groupe Etat islamique (EI) dans le nord de l’Irak.

Concernant le Mali, Berlin va ainsi y déployer près de 500 hommes pour participer à la mission de l’ONU dans le pays (Minusma). Une opération destinée à favoriser la mise en oeuvre d’un accord de paix entre le gouvernement malien et les rebelles du nord du pays. Initialement, Berlin ne prévoyait l’envoi que de 150 soldats au maximum pour prêter main forte à la Minusma. Jusqu’à présent, seuls dix avaient été symboliquement déployés.

Pour rappel, près de 200 soldats allemands contribuent à la mission européenne de formation des soldats maliens dans le sud du pays. Le Mali est toujours sous la menace terroriste malgré les troupes françaises et la force de l’ONU.

Même s’ils ont été officiellement chassé suite à l’intervention militaire de la France en 2012, les groupes armés qui avaient envahis le nord du pays rodent toujours dans la région. Certains des éléments de ces groupes terroristes n’hésitent pas à commettre régulièrement des attentats dans le nord-Mali mais aussi à Bamako. L’attaque meurtrière contre l’hôtel du Radisson Blue, au centre de la capitale malienne, montre que le pays n’a pas encore remporté sa bataille contre l’insécurité qui est toujours de mise.