Bénin, Présidentielle : pourquoi Lionel Zinsou est le candidat idéal

Au regard des réformes nécessaires à opérer pour impulser le développement politique et socioéconomique de notre pays ; Zinsou Lionel est le candidat idéal pour la Présidentielle.

La nécessité de réformer l’espace politique est devenue quasiment un consensus au sein de la classe politique béninoise. En effet, durant un quart de siècle de renouveau démocratique, aucun parti politique n’a pu conquérir et exercer seul, le pouvoir d’Etat. La culture de la personnification à outrance de la magistrature suprême a vu apparaître, au sommet de l’Etat, des individus complètement à l’antipode des réalités sociopolitiques et économiques de notre pays. Une telle situation est le résultat d’une crise de confiance perverse entre les acteurs politiques. Elle est nourrie et entretenue par une élite peu soucieuse de réduire l’écart entre les classes sociales. Il n’est point besoin ici de rappeler les nombreux coups politiques que se donne l’élite politique et bourgeoise lors des différentes compétitions électorales dans notre pays.

Par ailleurs, nous observons des élans régionalistes qui fragilisent, de plus en plus, l’édifice de paix bâti par le peuple béninois. A titre d’exemple, les nombreuses fraudes observées lors des concours d’entrée à la Fonction publique sont symptomatiques de la culture de partisanerie et de corruption généralisée dans l’administration publique. Elles témoignent aussi de l’appât de gains faciles par les citoyens qui corrompent les autorités politico-administratives. Tout ceci a pour conséquence la promotion de la médiocrité dans la société. Dans ce contexte, la Présidentielle, pour le Bénin, il ne s’agit pas d’élire un président de la République pour assumer seulement les fonctions régaliennes de l’Etat. Nous élisons avant tout un leader qui incarne des valeurs éthiques, morales et professionnelles et dont la principale mission sera de conduire une transition démocratique durant les cinq prochaines années pour asseoir les fondements d’une société nouvelle fondée sur la justice et l’équité.

Or, aucun acteur politique actuel n’est au-dessus de la mêlée pour incarner une forme de neutralité capable de concilier toutes les tendances politiques de notre pays autour de ces idéaux. C’est une évidence que l’atmosphère de méfiance et même de haine qui caractérise les relations interpersonnelles au Bénin délégitime tous les acteurs qui ont contribué, depuis 1990, à affaiblir notre nation. Ainsi, il nous faudra un acteur neutre n’ayant vraiment pas participé à la gestion de l’Etat et qui peut transcender ses propres intérêts pour le bien-être général de son peuple. Parmi les nombreux (ses) présidentiables, nous estimons que seul Lionel Zinsou est capable de réunifier la classe politique d’une part, et d’autre part, de réconcilier l’ensemble du peuple béninois autour des valeurs qu’il a longtemps prônées dans sa longue et enrichissante vie professionnelle. Il a l’avantage de n’avoir jamais participé aux querelles intestines de l’oligarchie politique du dernier quart de siècle.

Nous pensons qu’étant donné que Lionel Zinsou a vécu tout le temps en Europe, il n’a pas d’attache régionale qui l’obligerait à perpétuer l’élan régionaliste qui caractérise la gestion de notre Etat. Lionel Zinsou a reçu une éducation qui est ancrée dans des valeurs démocratiques qui peuvent lui permettre de faire le don de sa personne au peuple Béninois.
Vive la démocratie béninoise!