Bénin : Lionel Zinsou Premier ministre, la surprise du chef !

C’est la surprise du chef, comme un joker sorti opportunément au sommet de l’Etat béninois. En nommant Lionel Zinsou Premier ministre lors de son dernier remaniement ministériel, le Président Thomas Boni Yayi en a surpris plus d’un. Et si la réputation du nouvel entrant n’est plus à établir, que pensent réellement les Béninois de leur nouveau Premier ministre ?

A Cotonou,

A la question : « Que pensez-vous du Premier ministre Lionel Zinsou ?», les réponses varient considérablement en fonction des interlocuteurs.

Un inconnu illustre

Nombreux sont les Béninois qui ne connaissaient pas Lionel Zinsou. En effet, les citoyens lambdas (vendeurs d’essence, menuisiers, mécaniciens, boutiquiers), analphabètes pour la plupart, n’avaient jamais entendu parler de l’homme avant sa nomination et ne savent donc pas quoi dire à son sujet. Les plus anciens se souviennent de son oncle, Emile Derlin Zinsou, l’ancien Président du pays à la fin des années 1960, qui fut ensuite contraint à l’exil pendant de longues années… Et certains mentionnent aussi l’action culturelle de sa fille, à la tête de la Fondation Zinsou…

Un cadre compétent

Pour certains zémidjans (conducteurs de moto-taxi), observateurs attentifs de la vie politique béninoise, Lionel Zinsou est un « homme compétent » pour lequel plaide une remarquable carrière au « pays des Blancs ». Pour eux, il ne fait aucun doute qu’il saura apporter sa pierre à l’édifice et contribuer de façon efficace au développement du pays.

Entre attentes et interrogations

D’autres, par contre, estiment que se limiter à parler des aptitudes professionnelles du nouveau Premier ministre serait pour le moins réducteur. Pour Christian Abouta, sociologue et évaluateur des politiques publiques, «Lionel Zinsou est indéniablement apte à assurer ses fonctions de Premier ministre, mais il arrive dans un environnement sociopolitique qu’il ne maîtrise pas forcément et n’a qu’environ 8 mois pour convaincre. Il s’agit-là presque d’une gageure. Mais n’oublions pas que l’homme est aussi associé au monde des affaires en France (notamment au puissant Fonds d’investissement PAI Partners, et plus récemment à la Fondation Africa-France) et que sa présence dans ce gouvernement pourrait lui permettre d’obtenir des investissements au profit du Bénin de groupes tels que Bolloré ».

La rumeur qui enfle

Mais au-delà des points de vue précédemment évoqués, il se murmure surtout que Lionel Zinsou pourrait candidater aux élections présidentielles de 2016, une éventualité à laquelle l’opinion publique béninoise n’est pas du tout préparée et qui suscite de nombreuses spéculations.

L’hypothèse farfelue

Enfin, une hypothèse selon laquelle monsieur Zinsou devrait organiser une conférence de presse, le mardi 23 juin, pour annoncer sa démission, a curieusement circulé chez une infime frange des personnes interrogées. Comme si les Béninois n’arrivaient pas à croire qu’un Lionel Zinsou puisse viser une action politique dans son pays…

Alors, lequel de ces points de vue définit effectivement le rôle de Lionel Zinsou dans le paysage politique béninois ? Bien malin qui pourrait le dire avec précision. Gageons toutefois que ses moindres faits et gestes seront observés avec beaucoup d’attention. Le jeu politique des prochains mois pourrait bien s’en trouver transformé.