Benin, Journée de la femme : Nayel Hoxo enflamme Cotonou


Lecture 2 min.
Nayel Hoxo
Nayel Hoxo

La talentueuse Nayel Hoxo a donné un concert digne d’une femme battante, vendredi 8 mars 2019 à l’institut français de Cotonou. Un concert qui s’inscrit, dans un premier temps, dans la journée internationale des droits de la femme ; et dans un second temps, dans le cadre du mois de la Francophonie que célèbrent tous les pays qui ont en partage le français.

C’est l’une des voix du collectif d’artistes Benin International Musical (BIM) : débordante d’énergie, Nayel Hoxo a tout d’une star avec déjà deux albums, qui ont révélé une artiste accomplie sortie des couvents vaudou du Bénin à la conquête du monde.

« Je suis très émue que vous soyez sorties aussi nombreuses ce soir. Merci ! Saviez-vous que c’est un privilège et une grâce incommensurable que d’être une femme ? Nous sommes la boussole de nos chers hommes… » a-t-elle laissé entendre à l’entame du concert en s’adressant aux femmes dans le public.

YouTube video

De sa voix suave, magnifique, elle a su emporter tout le public qui a voyagé avec elle comme… un seul homme (expression bien masculine en ce jour, révélant un sexisme implicite de la langue…) à travers des rythmes béninois typiquement vaudous. Afropop, Blues et du rap à la Lauryn Hill ont marché main dans la main toute la randonnée durant. « C’est une nouvelle Nayel Hoxo que j’ai découverte ce soir… » nous a confié une admiratrice de longue date de l’artiste, plus que jamais conquise. Accompagnée sur scène pour plusieurs titres par la chorale féminine « Benin Sunshine Choir » et Fifonsi, qui ont fait la première partie du concert, Hoxo était simplement rayonnante.

Spécial 8 mars pour les uns, belle soirée pour les autres, Nayel Hoxo et ses instrumentistes : Jimmy Belah à la batterie et à l’arrangement, Célestin à la basse, Jean El Coutino au clavier et Emmanuel « Tétanos » Atcho à la guitare, tous ont fait du bon boulot pour une soirée qui restera dans les mémoires.

« Mon rêve le plus fou, c’est de voir les dirigeants africains, nos dirigeants, travailler à améliorer les conditions de vie des femmes du continent. » nous a soufflé Nayel Hoxo dans les loges, à la fin du concert. Message passé

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter