Bénin et Ethiopie, 2 nouveaux titres au Petit Futé

A LA DECOUVERTE DU BENIN :

Pays de contes et de légendes, le Bénin fait partie de ces contrées mal connues et sous-estimées. A tort. Fouler la terre de l’ancien royaume du Dahomey, qui jadis régnait sur toute la région, équivaut à remonter le cours de l’Histoire. Pourtant Ouidah, le port d’embarquement des esclaves, est aujourd’hui un nom qui, à la différence de l’île de Gorée au Sénégal, n’évoque rien ou si peu. C’est là tout le paradoxe du Bénin. Aller au Bénin, c’est donc aller au-devant de découvertes. C’est découvrir les beaux paysages lagunaires du littoral, glisser sur les eaux mêlées du fleuve et de la mer, entourées d’une végétation luxuriante, et se promener dans les villages environnants que protègent d’innombrables fétiches. C’est là, dans le Sud, que l’on peut approcher le vaudou, ce culte mystérieux tellement puissant qu’il a pu franchir l’Atlantique. A Abomey, ancienne ville royale, les palais se visitent pieds nus, pour capter l’aura du roi qui a voyagé et ne pas froisser les ancêtres. Le Bénin est également ce pays au relief montagneux, dans le Nord, où l’eau dévale sur des roches plates et où l’on peut observer antilopes, éléphants et, dit-on, des lions. La visite des parcs nationaux est donc une aventure dont on ne peut prévoir ce qu’elle nous réserve, si ce n’est le spectacle de paysages plus secs qui annoncent le Sahel tout proche. Dans cette région où les femmes peules stupéfient le quidam par leur esthétique colorée et raffinée, où les bergers vêtus de bleu électrique portent un sac Chanel blanc, où les Bariba organisent encore de somptueuses parades équestres… En allant vers le Burkina, l’Atakora ayant longtemps été une région isolée, on a parfois aussi l’impression de découvrir des villages encore vierges où le tourisme est chose presque inconnue. Là, comme ailleurs, l’accueil est simple et chaleureux. Certes, à Cotonou, le rythme de vie est tout sauf paisible. Mais l’on peut toujours trouver un coin calme au détour d’une rue ou à la terrasse d’un maquis, pour deviser tranquillement ou participer à une discussion animée. Ainsi va la vie au Bénin, petit paradis pour qui sait prendre le temps de s’intéresser à ses multiples facettes.

Le Petit Futé BENIN 2011 – 2012 – Edition N° 5.

240 pages quadri – Collection Country Guide – Prix public : 15,95 Euros.

A LA DECOUVERTE DE L’ETHIOPIE :

On peut se demander pourquoi ce pays, au patrimoine historique et culturel exceptionnellement riche et qui jouit d’une grande diversité géographique et sociologique ainsi que d’une vie sauvage bien préservée, demeure encore de nos jours si méconnu ! La focalisation médiatique sur les grandes famines des années 1980 a, pour beaucoup, réduit l’image du pays à une terre désolée, alors que plus de la moitié du territoire éthiopien est couverte de hauts plateaux fertiles s’étageant du désert de l’Ogaden d’une part et de la dépression du Danakil de l’autre. Trente ans plus tard, il est temps de se débarrasser de ces clichés réducteurs. Terre de forts contrastes géographiques, climatiques et culturels, l’Ethiopie fonde son identité sur des mythes et légendes encore profondément ancrés dans l’inconscient collectif, qui en font un pays fascinant, sans équivalent sur le continent de par son caractère multiple et complexe. Aujourd’hui, la structure fédérale du pays, divisé en neuf grandes régions administratives, dessine une carte plus lisible de cet ensemble incertain, des peuples islamisés de l’ouest, Afar et Somali, aux habitants orthodoxes des hautes terres, Tigréens et Amhara, et jusqu’aux confins des frontières kenyane et soudanaise. Des églises monolithes de Lalibela et du Tigré – décors grandioses de fêtes religieuses colorées – aux paysages époustouflants des massifs du Simien et du Balé, de Gondar et de Harar aux régions désertiques du Danakil et au parc national de l’Awash, l’Ethiopie offre autant de richesses patrimoniales et naturelles qu’il est possible d’imaginer de formes de tourisme pour les découvrir. Considérée comme le berceau probable de l’humanité, l’Ethiopie contemporaine regroupe plus de quatre-vingt peuples distincts qui possèdent chacun leur langue et leur culture particulière, ce qui n’empêche pas d’avoir aussi une culture nationale et des liens étroits entre ces différents peuples. Cette diversité n’a de cesse d’étonner et de ravir le visiteur qui doit apprendre à comprendre, au-delà des disparités régionales, leur identité commune.

Le Petit Futé ETHIOPIE 2011 – 2012 – Edition N° 3.

336 pages quadri – Collection Country Guide – Prix public : 17,95 Euros.