Belgique, Deux policières attaquées à la machette : ce que l’on sait

Deux policières ont été agressées à la machette, en Belgique, par un individu dont l’identité n’est pas encore connue. Tout en mais reste prudent face à cet acte n’a pas été revendiqué, le Premier ministre belge évoque « une attaque à connotation terroriste ».

En Belgique, deux policières ont été agressées à la machette, ce samedi 6 août 2016, par un individu dont l’identité n’est pas encore connue. Tout en mais reste prudent face à cet acte n’a pas été revendiqué, le Premier ministre belge évoque « une attaque à connotation terroriste ».

Les deux policières, qui sont hors de danger, selon les autorités belges, ont été attaquées par un individu armé d’une machette devant l’hôtel de police de Charleroi, commune belge située à une soixantaine de kilomètres de Bruxelles. « Les premières indications semblent aller dans ce sens-là, mais je veux être suffisamment prudent dès lors que nous sommes en train, pour le moment, de collecter l’ensemble des indications et des informations », a indiqué le Premier ministre belge, Charles Michel, qui, évoquant ainsi « une attaque avec une connotation terroriste », a souhaité cependant se montrer prudent.

Selon le porte-parole de la police de Charleroi, l’agresseur est arrivé et a sorti une machette d’un sac de sport. Il a porté des coups très violents au visage de deux policières en faction (…) en criant Allahou Akbar. Le porte-parole a en outre précisé que c’est une troisième policière qui est intervenue et a tiré sur l’assaillant, qui a succombé à ses blessures plus tard à l’hôpital.

Pour l’instant, aucune information sur l’identité de l’individu. Pour sa part, le parquet belge continue à rassembler des éléments sur cette attaque qui n’a pas encore été revendiqué. Selon ministre belge de l’Intérieur, le niveau d’alerte terroriste en Belgique est au niveau 3 sur 4 et l’agression ne modifie pour l’instant pas le niveau actuel de menace.