Barack Obama veut renforcer les liens avec Israël

Barack Obama a expliqué ce mercredi qu’il renforcerait les liens des Etats-Unis avec Israël s’il était élu président en novembre. Le probable candidat démocrate à la magistrature suprême entend notamment soutenir l’Etat hébreu dans sa lutte contre les actes terroristes. Des déclarations qui, espère le sénateur, lui permettront de séduire l’électorat juif américain.

Barack Obama ne lâchera pas Israël s’il est élu président des Etats-Unis en novembre prochain. Le probable candidat démocrate à la magistrature suprême l’a affirmé ce mercredi au cours de sa visite dans l’Etat hébreu et dans la Cisjordanie occupée. « La chose la plus importante pour moi est de partager des relations historiques et uniques entre Israël et les Etats-Unis, du genre qui ne peuvent être brisées. (…) Ces relations sur lesquelles j’ai insisté tout au long de ma carrière et que j’ai l’intention non seulement de poursuivre mais de renforcer dans une administration Obama », ainsi déclaré le sénateur de l’Illinois.

Le présidentiable, qui a rencontré plusieurs responsables israéliens dans la matinée, a par ailleurs dénoncé le terrorisme. Condamnant une attaque au bulldozer qui a fait plusieurs blessés mardi à Jérusalem, Barack Obama indiqué que cet événement était « un rappel de ce que les Israéliens ont dû supporter quotidiennement, de manière courageuse, et depuis trop longtemps ». Il a aussi fait la promesse de « travailler avec diligence et rapidité (…) pour vaincre le terrorisme » et confirmé son « attachement constant à la sécurité d’Israël ».

Séduire l’électorat juif

Concernant le conflit israélo-palestinien, Barack Obama, qui va également s’entretenir avec des responsables palestiniens, a expliqué qu’il souhaitait qu’Israéliens et Palestiniens vivent en paix dans des Etats voisins. Reconnaissant la souffrance des deux peuples dans ce conflit, Barack Obama a déclaré qu’il espérait « être un partenaire efficace, que ce soit en tant que sénateur américain ou en tant que président, pour apporter une paix durable dans la région ». Le candidat démocrate a cependant précisé qu’« il est irréaliste d’espérer qu’un président américain seul puisse, en claquant des doigts, apporter la paix dans la région ».

Le voyage de Barack Obama en Israël, qui s’était déjà rendu dans l’Etat hébreu en 2006, a entre autres objectifs de séduire l’électorat juif américain. Car si cet électorat avait la fibre démocrate il y a encore quelques années, il aurait désormais plus d’affinités avec le camp républicain et soutiendrait son candidat à la présidentielle, John McCain.