Barack Obama passe haut la main le test de la Caroline du Nord

Barack Obama a largement remporté, mardi, la primaire démocrate de la Caroline du Nord mais a laissé échapper la victoire dans l’Indiana, où Hillary Clinton s’est imposée de peu. Le sénateur de l’Illinois conforte une avance qui devrait lui être bien utile pour les dernières primaires.

C’était écrit. Barack Obama a remporté la primaire démocrate de la Caroline du Nord avec 56% ou 58% des voix, selon les sources, mais il s’est incliné de peu dans l’Indiana face à Hillary Clinton – son adversaire pour l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine de novembre. La sénatrice de New York a glané 51% des suffrages, contre 49% pour son confrère de l’Illinois.

Pour Barack Obama, la victoire en Caroline du Nord est lourde de sens après les polémiques sur son ancien pasteur Jeremiah Wright et sur ses propres propos sur l’Amérique profonde désabusée. « Grâce à vous, nous voyons qu’il est possible de surmonter la politique de division, de distraction ; de surmonter les sempiternelles attaques négatives qui ne visent qu’à marquer des points et jamais à résoudre nos problèmes », a-t-il déclaré à Raleigh, en Caroline du Nord.

La carte Floride et Michigan

L’issue des votes en Caroline du Nord et dans l’Indiana ne remet pas en cause l’avance de Barack Obama. Une avance qui pourrait être mise à mal lors des six dernières primaires. L’ancienne première dame part en effet favorite en Virginie-Occidentale, dans le Kentucky et à Porto-Rico. Elle aurait par ailleurs de sérieuses chances de s’imposer dans l’Oregon, tout comme Barack Obama, qui arriverait en tête dans le Montana et le Dakota du Sud.

Hillary Clinton, qui souffre du manque de financements, semble consciente que ses victoires probables lors des prochains scrutins ne seront peut-être pas suffisantes. Pour preuve, elle a jugé mardi qu’il était « important que les votes de la Floride et du Michigan soient comptabilisés ». « Il serait quand même bizarre que notre candidat soit désigné par seulement 48 États ! », a-t-elle ajouté.

Les votes de la Floride et du Michigan ont en effet été annulés parce qu’organisés en dehors du respect du calendrier établi par le parti démocrate. Sûre d’elle, Hillary Clinton avait voulu rejouer le match contre Barack Obama dans ces Etats. Son rival avait décliné l’offre.