Azizart jette les artistes dans la Toile

Azizart est une association qui cherche à promouvoir la communauté artistique du Bénin et à fédérer les artistes du pays, toutes disciplines confondues. Par le biais d’Internet, elle se transforme en vitrine de l’art contemporain béninois.

 » Artiste, musicien, plasticien, écrivain ou poète, acteur, chorégraphe, danseur… si tu souhaites faire connaître ton travail sur Internet… devient adhérent à l’association Azizart.  » A bon entendeur… C’est par le biais de son site (le site ne fonctionne plus en 2007) que cette association d’artistes béninois souhaite faire connaître la culture béninoise et la richesse de sa création.

Le site a donc pour vocation de promouvoir la communauté artistique du Bénin et de fédérer les artistes du pays, toutes disciplines confondues. On y trouve un agenda des manifestations culturelles organisées par l’association. Autant de preuves de sa vitalité. Azizart se propose surtout d’être la vitrine des artistes qui le souhaitent et qui n’ont pas forcément la possibilité de créer eux-mêmes leur site Internet.

Outil de promotion

Ainsi, l’association offre diverses prestations : l’initiation au multimédia, la possibilité de publier des pages perso sur le site d’Azizart, l’aide à la création d’une oeuvre multimédia, la mise en place d’un dossier de présentation (six pages en noir et blanc avec le CV de l’artiste, des textes et des photos) et des travaux d’impression (affiches, pochettes de cassettes ou de CD).

Le site, qui s’ouvre sur des animations Flash, est sobre mais attrayant. Il est étayé de nombreuses photographies qui donnent un avant-goût de la création contemporaine béninoise. Laka ou Gustave Djonda Akpehou pour la peinture, la Compagnie Tout-Terrain pour le théâtre, Gbessi Zolawadji ou les Percus nomades pour la musique, la Sacam Nomade Danse pour la danse contemporaine.

Azizart apparaît donc comme un bon outil de promotion pour les artistes du Bénin. Comme le dit son président :  » Azizart est un défi, un tremplin d’épanouissement, un espoir. C’est une fenêtre sur le monde des arts béninois. J’espère que nous serons vus jusqu’au point d’être vendus « . Un espoir qui pourrait se concrétiser grâce à Internet.