Audiovisuel francophone : dernières nouvelles.

Le numéro estival de la Gazette de la Presse francophone, publié en juillet par l’Union internationale des Journalistes et de la Presse de Langue française présente un état des lieux de l’audiovisuel francophone. Aperçu.

Le numéro estival de la Gazette de la Presse francophone, publié en juillet par l’Union internationale des Journalistes et de la Presse de Langue française revient longuement sur les conclusions des Etats Généraux de la Presse francophone de Brazzaville, dont Afrik.com a été partenaire. L’ensemble des documents essentiels (principaux discours, compte-rendus des ateliers, résolutions finales…) sont proposés également sur le site Internet de l’UIJPLF.

Elargissant encore un peu plus la perspective sur les médias francophones en Afrique, la Gazette accueille également deux articles synthétiques de Serge Hirel sur Canal Horizons et TV5, mettant en évidence le rôle important que ces deux chaînes, l’une privée, l’autre publique, jouent sur le continent.

Canal Horizons Canal Créations

Selon Serge Adda, Président jusqu’à ces dernières semaines de Canal Horizons et désormais candidat à la Présidence de TV5, la chaîne privée par abonnement, si elle souffre d’abord et avant tout du piratage,  » veut offrir au sud une télévision de qualité, qui tienne compte de ses spécificités et de ses capacités créatrices « . Et de fait, la Canal Horizons s’est engagée, au fil des années, dans une véritable politique de co-production avec l’Afrique, donnant une vraie place au cinéma africain.

C’est ainsi que depuis sa création, il y a dix ans, Canal Horizons a produit soixante-dix films, dont trente ont aussi été co-financés ou diffusés par les chaînes du Groupe Canal Plus en Europe. Donnant ainsi une audience internationale à des oeuvres réalisées et produites en Afrique, pour l’Afrique, par des Africains.

Réussir TV5 Monde

De son côté, Jean Stock ; actuel président de TV5, prochainement président de l’Union Européenne de Radiodiffusion (UER), défend un bilan très positif lui-aussi, affirmant avoir accru de plus de 50% en trois ans le public potentiel de la chaîne (par un élargissement de sa zone de couverture, tout autour de la terre sur les cinq continents). Avec l’extension des accords de diffusion sur les Etats-Unis et l’Amérique latine, le nouveau nom de TV5, qui s’appellera désormais TV5 Monde, sera pleinement justifié…

Le tout pour  » seulement  » 450 millions de francs… Soit moins de 3% de la totalité des recettes attirées pour l’audiovisuel public français par la  » redevance  » audiovisuelle… Une peccadille, pour la chaîne francophone de référence… Qui mériterait sans doute de disposer de plus de moyens !

Pour tout savoir, cf La Gazette de la Presse francophone.