Attentats de Paris : les troublantes lettres de Salah Abdeslam

Dans l’une des planques occupées par le terroriste présumé Salah Abdeslam pendant sa cavale en Belgique, les enquêteurs belges ont retrouvé trois lettres adressées à sa mère, sa sœur et sa fiancée.

Dans l’une des planques occupées par le terroriste présumé Salah Abdeslam pendant sa cavale en Belgique, les enquêteurs belges ont retrouvé trois lettres adressées à sa mère, sa sœur et sa fiancée. Ces courriers sont versés au dossier instruit par la justice française.

Selon la presse française, les mots choisis par Salah Abdeslam, dont la ceinture explosive n’a pas été actionnée, sont ceux que les enquêteurs ont pris l’habitude de lire dans les testaments laissés par les djihadistes. Muet à chaque convocation devant les juges français, le terroriste présumé justifie sa participation au projet téléguidé par Daesh et visant la France. En revanche, il n’explique pas pourquoi il n’est pas allé jusqu’au bout de son engagement. « Sache que tes 2 enfants ont combattu pour Allah », écrit-il notamment à sa mère.

Salah Abdeslam parle des cibles visées par ces attentats : les mécréants. A sa « petite sœur bien-aimée », le terroriste présumé dit : « Sache que nous avons seulement terrorisé le peuple mecreant car la France est un pays qui combat l’Islam et cela depuis bien longtemps (…). Eloigne toi des péchés et rapproche toi du seigneur afin qu’il te recompense ». Salah Abdeslam indique que son action est justifiée par les « massacres de nos frères, nos sœurs, nos enfants (…) ».

A sa fiancée, il confie : « Ils ont tuées des milliers de personnes, ils font vivre la terreurs chaque jours dans les pays musulmans (…). Je me suis investi dans le sentier d’Allah car je l’aime lui, ainsi que son prophète et il passe avant tous ». Le terroriste présumé dit souhaiter voir sa famille migrer vers pays musulman, car « cela est meilleur pour vous ». Selon les enquêteurs, ces courriers ont été écrit par Salah Abdeslam.