Attentats de Paris : le gouvernement guinéen solidaire de la France

Dans la matinée de ce lundi 16 novembre, le Premier Ministre Mohamed Saïd Fofana et les membres du gouvernement étaient à l’ambassade de France pour présenter les condoléances au peuple français suite aux attentats du 13 novembre dernier qui se sont produits dans la capitale française.

A Conakry,

Le chef du gouvernement Mohamed Saïd Fofana et les membres du gouvernement se sont réunis à l’ambassade de France ce lundi pour présenter les condoléances au peuple français suite aux attentats du 13 novembre dernier qui se sont produits dans la capitale française,.

Trés ému par cette visite, l’ambassadeur de France Bertrand Cochery a déclaré : « Comme nous nous étions retrouvés en ce début d’année après les attentats qui avaient frappé la Rédaction de Charlie Hebdo ou également vous avez témoigné de votre solidarité. Ces circonstances aujourd’hui sont marqués par l’escalade de la violence dont le terrorisme, dans sa brutalité, tout ce que nous avons de plus profond d’humain en nous mêmes, je dénonce avec force, avec l’unanimité. Cette unanimité, nous l’avons senti, nous français par votre coeur dés les premières heures qui ont suivi les attentats de vendredi soir à Paris, par toutes les manifestations de sympathie, de solidarité de compassion qui ont été exprimé par les membres de ce gouvernement, par les Guinéens et Guinéennes, tous ceux qui sont les amis de la France. Je vous remercié de ce témoignage de solidarité, de l’engagement de la Guinée auprès de la France dans ses heures difficiles. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons vaincre le terrorisme ».

Mohamed Saïd Fofana, le Premier ministre a, pour sa part, assuré que « la France est un pays ami de la Guinée et cette amitié s’est toujours exprimée. Et récemment votre pays a activement participé au côté d’autre à la réussite de la transition, à l’avènement de la démocratie en Guinée. Et récemment encore, la France était présente à nos côtés parce que nous avons engagé le combat contre cette terrible maladie qui a endeuillé nos famille. C’est pourquoi, le Chef de l’État nous va demandé pour que nous venions vous exprimer notre solidarité, ainsi que celle du peuple, du gouvernement guinéen, en ces moment douloureux ».

Il faut noter qu’une minute de silence a été observée par l’ensemble du gouvernement et le corps diplomatique à 11 heures temps universel.