Attentats de Casablanca en 2003 : un Franco-marocain arrêté en Allemagne

Fouad Charouli, recherché par les autorités marocaines pour son implication présumée dans les attentats de Casablanca en 2003, a été arrêté ce lundi en Allemagne.

Le Paris-Dubaï via Munich de Fouad Charouli devint finalement un simple Paris-Munich. En transit en Allemagne, ce Français d’origine marocaine a fait l’objet, ce lundi, d’une interpellation, selon la police locale, suite à un mandat d’arrêt international délivré par les autorités marocaines. Aucune interpellation n’a été entreprise au départ de Paris car il n’existe pas de contrôle douanier en zone Schengen.

Ce dernier était recherché pour son implication présumée dans les attentats de Casablanca, au Maroc, le 16 mai 2003. Il fut condamné une première fois en France, le 11 juillet 2007, à huit ans de prison pour avoir ouvertement soutenu les attentats de Casablanca qui ont fait 45 morts, dont 12 kamikazes, et une centaine de blessés. « Ce n’est pas un très gros poisson, mais le parquet marocain l’accuse d’avoir été membre du Groupe islamiste combattant marocain (GICM) », a indiqué une source marocaine de sécurité selon l’AFP. Le GICM, crée en 1998, est tenu pour responsables des attentats de Casablanca.

Après les attentats, Fouad Charouli aurait hébergé en France des membres présumés du GICM. Huit d’entre eux ont été interpellés en banlieue parisienne en 2004 et condamnés à des peines allant d’un an de prison avec sursis à 10 ans ferme.