Attentats au Tchad : « Pas de doute, c’est Boko Haram », accuse François Hollande

Selon le Président français François Hollande, il n’y a pas de doute, Boko Haram est à l’origine des attentats qui ont ensanglanté la capitale tchadienne, N’Djamena.

C’est bien Boko Haram qui est à l’origine des attentats au Tchad, selon le Président français François Hollande. Il n’y a pas de doute que Boko Haram est responsable et devra rendre compte de cette nouvelle horreur humaine, a -t-il déclaré alors qu’il était en visite ce lundi en Algérie. Nous avons souligné notre préoccupation et notre solidarité après cet attentat barbare, a assuré le Président français à l’issue de sa rencontre avec le dirigeant algérien Abdelaziz Bouteflika.

La capitale tchadienne a été ensanglantée par un double attentat suicide meurtrier, ce lundi matin. Le premier a eu lieu au commissariat central aux alentours de 10 heures. Le second peu après à l’école de police de N’Djamena. Au moins 27 personnes ont péri dans ces attaques et plus de 101 autres blessées, selon le gouvernement tchadien.

Pour le moment l’attentat n’a pas été revendiqué mais tous les regards sont rivés vers le groupe terroriste nigérian. Le chef du groupe armé avait d’ailleurs menacé à plusieurs reprises le Tchad en première ligne dans la lutte à son encontre. Le Tchad a déployé des troupes en effet jusqu’au Nigeria dans le but d’anéantir le groupe terroriste.

Le Tchad est leader de cette lutte sans merci contre Boko Haram qui menace la sous-région. Mais ces deux attentats montre encore une fois que la nébuleuse qu’on disait affaiblie n’a pas dit son dernier mot…