Attentats à Paris: qui est Ismaël Mostefaï, terroriste-kamikaze au Bataclan?

L’attaque du Bataclan a été la plus sanglante de cette soirée meurtrière qu’a connue la France, vendredi 13 novembre 2015, puisqu’elle a fait 89 morts. Elle a été perpétrée par un kamikaze du nom d’Ismaël Omar Mostefaï.

La lumière jaillit de jour en jour sur les attaques multiples qui ont ensanglanté la capitale de la France, Paris, en ce vendredi 13 novembre de l’an 2015. En effet, le procureur de Paris, François Molins, a confirmé qu’Ismaël Omar Mostefaï, natif de l’Essonne, habitant à Chartres était le seul des assaillants à avoir été « formellement identifié ». L’attaque du Bataclan a été la plus sanglante puisqu’elle a coûté la vie à quelque 89 personnes. Qui est Ismaël Omar Mostefaï ?

« L’un des terroristes du Bataclan a été formellement identifié. Il s’agit d’un individu né le 21 novembre 1985 à Courcouronnes, dans l’Essonne ». C’est en ces termes que le procureur de Paris, François Molins a présenté quelques-uns des éléments concernant ce kamikaze à l’origine de la tuerie dans la salle de concert, l’attaque la plus sanglante de la soirée de vendredi.

François Molins, qui faisait face à la presse, ajoute que le terroriste « était fiché depuis 2010 ». Toutefois, le magistrat n’a pas expliqué les raisons qui ont conduit la Direction centrale des renseignements intérieurs (DCRI) à le surveiller, d’autant qu’ « il n’avait jamais été incarcéré » malgré les huit condamnations mentionnées à son casier judiciaire, depuis 2004, selon les déclarations du magistrat.

L’identité du terroriste est apparue aux enquêteurs lorsque le doigt de Ismaël Omar Mostefaï a été sectionné et son empreinte génétique comparée au Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg). Son nom a été confirmé par le parquet de Paris à la rédaction de 20 Minutes. Le terroriste, qui habitait à Chartres « mais par intermittence », était connu pour des délits de droit commun et « n’a jamais été impliqué » dans un quelconque dossier « d’association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste ». Il était fiché pour radicalisation.

Ismaël Omar Mostefaï a très probablement séjourné en Syrie durant quelques mois, à l’hiver 2013-2014. Les enquêteurs ont retrouvé la trace de son passage en Turquie, voie d’entrée privilégiée pour rejoindre le théâtre du terrorisme syrien.