Attentat de l’Hyper Cacher à Paris : un complice d’Amedy Coulibaly libéré

Le Français Tonino Gonthier, un complice présumé d’Amedy Coulibaly, auteur de l’attaque de l’Hyper Cacher près de Paris, en janvier dernier, a été libéré en juin dernier, a annoncé ce jeudi, la juge d’instruction en charge de l’enquête.

Huit mois après l’attaque meurtrière de l’Hyper Cacher près de Paris, la juge d’instruction en charge de l’enquête a annoncé, ce jeudi, la mise en liberté et le placement sous contrôle judiciaire depuis juin dernier de Tonino Gonthier, soupçonné d’avoir aidé Amedy Coulibaly dans la préparation de l’attaque de l’Hyper Cacher. Tonino Gonthier reste néanmoins à ce jour poursuivi pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste.

Une décision prise par la juge d’instruction après avoir mené de minutieuses investigations. « Son absence de casier judiciaire, sa constance dans ses déclarations et, plus généralement, sa faible implication présumée dans la préparation de l’attaque de l’Hyper Cacher ont fait pencher la balance en faveur d’un placement sous contrôle judiciaire », indique une source proche du dossier.

L’enquête a tout de même permis d’établir la présence du jeune homme de 23 ans au moment de l’achat, chez un particulier de l’Oise, du Renault Scenic dont s’est servi Amedy Coulibaly, quelques jours plus tard, pour se rendre au magasin Hyper Cacher. Les enquêteurs ont également découvert que Tonino Gonthier avait également fourni sa carte d’identité à un ami proche d’Amedy Coulibaly lors de l’achat, dans une boutique de puces de Clignancourt, de deux gazeuses retrouvées lors de la perquisition au domicile de Coulibaly.

Placé en garde à vue le 16 janvier dernier avant d’être mis en examen et incarcéré à Fleury-Mérogis, Tonino Gonthier a reconnu avoir été présent lors de ces deux achats, tout en expliquant avoir ignoré à qui ils étaient destinés, et l’utilisation qui en serait faite. Il a affirmé par ailleurs n’avoir jamais été en relation avec lui, de près ou de loin. Des propos corroborés par les investigations techniques qui n’ont pas permis de trouver de contact téléphonique ou physique entre les deux hommes.

Le 9 janvier dernier, Amedy Coulibaly pénètre dans le magasin Hyper Cacher situé à Porte de Vincennes, près de Paris, où il prend en otage les clients ainsi que le personnel du magasin. Il tue quatre personnes avant d’être abattu au cours de l’assaut policier qui a suivi la prise d’otages dans ce supermarché.