Attaque du Radisson au Mali : à la traque de trois suspects!

Au lendemain de la prise d’otages à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, qui a fait au moins une vingtaine de morts, les autorités maliennes sont à la recherche de trois suspects.

Chasse à l’homme au Mali où les autorités sont à la recherche de trois suspects, au lendemain de la prise d’otages à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, qui a fait au moins une vingtaine de morts.

L’attaque, qui a été revendiquée par le groupe djihadiste de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, proche d’Al-Qaïda, s’est terminée par l’intervention conjointe des forces maliennes et étrangères, notamment françaises et américaines. Dans un discours à la Nation, prononcé dans la nuit de vendredi à samedi, le Président malien Ibrahim Boubacar Keïta parle de 19 morts, dont six Russes, et de sept blessés, et deux assaillants tués. Le dirigeant malien a en outre décrété l’état d’urgence pour une durée de 10 jours.

Les autorités maliennes recherchent « activement trois suspects qui pourraient être impliqués dans l’attaque vendredi de l’hôtel Radisson ». Le gouvernement malien a instauré l’état d’urgence pour 10 jours à compter de vendredi minuit, lors d’un Conseil des ministres extraordinaire présidé par le chef de l’Etat, rentré précipitamment d’un sommet des pays du Sahel au Tchad en raison de l’attaque. Un deuil national de trois jours sera observé à partir de lundi. Le président Keïta doit se rendre sur le site de l’attaque ce samedi 21 novembre 2015.

Ce vendredi 20 novembre, un commando armé a pris d’assaut l’hôtel Radisson Blu de Bamako, prenant en otages 170 personnes. Les otages seront libérés, mais une vingtaine de personnes ont perdu la vie lors de cette attaque revendiqué par le groupe dirigé par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar.