Athlétisme : Martha Bissah interpelle Nana Akufo-Addo

Martha Bissah

Au Ghana, la médaillée d’or des Jeux Olympiques de la Jeunesse, Martha Bissah, a appelé à l’aide le Président du Ghana, Nana Akufo-Addo. Que s’est-il passé au juste ?

La médaillée d’or des Jeux Olympiques de la Jeunesse, Martha Bissah, a appelé le Président du Ghana, Nana Akufo-Addo, à enquêter sur l’Association ghanéenne d’athlétisme et d’autres associations liées à l’athlétisme au Ghana. En effet, elle a été suspendue indéfiniment par la GAA, pour indiscipline et discrédit sur le nom de l’association.

 

Selon Martha Bissah, l’Association ghanéenne d’athlétisme ne se soucie pas des athlètes qui voyagent à l’extérieur du pays. « Si vous regardez la plupart des athlètes, même lorsqu’ils voyagent, ils ont de bonnes relations avec leurs dirigeants, ils surveillent constamment leurs athlètes parce que chaque athlète est une affirmation de la nation, donc les dirigeants voudront enregistrer un bon résultat. Étant athlète, je ne vois pas cela avec l’Association d’athlétisme du Ghana », a-t-elle déclaré.

« Nous n’avons pas de bonnes relations en tant qu’athlètes et eux étant officiels. Je ne connais pas leurs relations avec les autres athlètes, mais à mon niveau, personne n’a de bonnes relations avec moi », a ajouté Martha Bissah, qui voudrait que le Président du Ghana Nana Akufo-Addo, ouvre une enquête sur sa situation.

Bien qu’elle ait remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques de la jeunesse en 2014, Martha Bissah a révélé qu’elle ne savait rien du président du Comité olympique du Ghana, Ben Nunoo Mensah, et qu’elle voudrait que le Président ouvre une enquête sur eux. « Je n’ai pas entendu parler de lui, c’est la première fois que j’entends son nom à la tête du comité olympique du Ghana, parce que je ne sais rien de lui », a-t-elle indiqué.

« J’aime le Ghana, c’est mon pays, ma famille, mes amis et mes proches sont au Ghana. Donc, je suis fière d’être Ghanéenne. Mais cela dépendra, avec le temps, croyez-moi. J’adore courir pour le Ghana, mais il faut faire quelque chose dans cette association (GAA) et j’exhorte le Président du Ghana à faire quelque chose à ce sujet. S’il écoute ou regarde, je veux vraiment que le Président Nana Addo Dankwah-Akufo Addo enquête sur l’Association et s’informe de ce qui se passe, afin de mettre les choses en place, pour que l’athlétisme puisse revenir en force au Ghana», a demandé Martha Bissah.