Athlétisme : les Kényans Stanley Biwott et Mary Keitany remportent le marathon de New York

Le Kényan Stanley Biwott a remporté, dimanche, le marathon de New York en plus de 2 heures et 10 minutes, devançant ainsi de loin le tenant du titre, son compatriote Wilson Kipsang, qui est arrivé à la quatrième place. Chez les dames, c’est encore une Kényane, Mary Keitany, qui est la tenante du titre.

Le Kenya reste toujours le maître incontestable de l’athlétisme. Le Kényan Stanley Biwott a remporté, ce dimanche 1er novembre 2015, le prestigieux marathon de New York en plus de 2 heures et 10 minutes. Il devance ainsi de loin le tenant du titre, son compatriote Wilson Kipsang, qui est arrivé à la quatrième place. Nouvelle déception donc pour celui qui est âgé maintenant de 33 ans et a dû se contenter de la 4e place. En avril, à Londres, cet ancien détenteur du record du monde du marathon a subi la loi de son compatriote, Eliud Kipchoge, et a dû se contenter de la 2e place, puis il a touché le fond, en août, lors des Mondiaux de 2015 à Pékin, où il a été contraint à l’abandon.

Son compatriote Geoffrey Kamworor est, lui, arrivé à la seconde place avec 2 h 10 min 48 secondes et l’Éthiopien Lelisa Desisa à la troisième place avec un temps de 2 h 12 min 10 secondes.

C’est sans aucun doute le succès le plus important de la carrière de Stanley Biwott. Agée de 29 ans, ce dernier, jusque-là seulement détenteur du titre sur la distance reine de 42,195 km, à Paris, en 2012, a en effet fait la différence à deux kilomètres de l’arrivée, en entrant dans le célèbre Central Park. Le Kényan n’a pas caché son émotion après sa victoire. « Le tempo de la course était un peu lent : quand j’ai décidé d’accélérer, je me sentais bien et je savais que je pouvais aller jusqu’au bout », a-t-il expliqué. « J’étais venu pour donner le meilleur de moi-même et c’est mission accomplie », a confié le Kényan.

Chez les dames, c’est la Kényane Mary Keitany qui a remporté le titre, pour la deuxième année consécutive, avec un chrono de 2 h 24 min 25 secondes, confirmant ainsi son succès en 2014. « Remporter ce marathon, une deuxième fois, est incroyable pour moi », a souligné la Kényane, qui compte désormais à son palmarès ses deux victoires à New York et deux succès à Londres (2011, 2012). Elle devance ainsi les Ethiopiennes Aselefech Mergia, 2e, et Tigist Tufa, 3e, qui l’avaient battue à Londres en avril, 3e. Elle est la première, depuis la Britannique Paula Radcliffe, en 2007 et 2008, à s’imposer deux années consécutives à New York.

Il faut dire que ses progrès ont été fulgurants car en quatre participations au marathon de New York, Mary Keitany est toujours montée sur le podium (3e en 2010 et 2011). Désormais, son objectif est le titre olympique, en 2016, à Rio : « Cela serait tellement important pour moi, cela changerait ma vie ».