Asky, la nouvelle compagnie aérienne africaine

Une nouvelle compagnie aérienne a été officiellement lancée vendredi à Ouagadougou. Asky, qui devrait commencer ses vols commerciaux à la fin du premier semestre 2008, espère desservir progressivement toute l’Afrique subsaharienne.

Une nouvelle compagnie aérienne régionale dénommée « ASKY » démarrera ses premiers vols commerciaux avant la fin du premier semestre 2008, a décidé l’assemblée générale des actionnaires de la Société de promotion de la compagnie aérienne régionale (SPCAR).

Selon un communiqué de presse de l’institution rendu public lundi à Ouagadougou, la SPCAR, en décidant du lancement des activités de la nouvelle compagnie aérienne, a élu à Ouagadougou, à l’issue de leur assemblée générale, le président du conseil d’administration en la personne de Gervais K. Djondo.

Cette compagnie à caractère privé et international a un capital de 120 millions de dollars US, dont 80% sont répartis entre des investisseurs privés et 20% entre des institutions financières publiques.

Soulignant qu’une phase importante vient d’être achevée, M. Djondo a expliqué qu’il s’agira maintenant, dans les plus brefs délais, de mettre en place les instances de gouvernance et les structures opérationnelles, ainsi que de procéder au recrutement du personnel et à la mobilisation du capital.

Il s’est réjoui de la naissance de cette nouvelle compagnie aérienne, qui est la concrétisation de la volonté des chefs d’Etat et de gouvernement de la sous-région de voir l’Afrique dotée d’un outil commun de transport aérien à caractère privé.

La nouvelle compagnie, selon ses initiateurs, envisage de parvenir progressivement à desservir par vols quotidiens tous les pays au Sud du Sahara, de Dakar à Addis-Abeba, en passant par Khartoum, Nouakchott, Abuja, Windhoek, Johannesburg, Nairobi et Harare.

D’autre part, M. Djondo s’est réjoui au cours de l’assemblée générale de la SPCAR qu’un accord ait été trouvé à Libreville (Gabon) pour régler les différends au sein des Etats membres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA).

Pour ce faire, a-t-il expliqué, ASKY s’appuiera sur un schéma de structures décentralisées autonomes organisées autour de réseaux et de métiers à savoir : le réseau intercontinental et inter Afrique, le réseau régional, le cargo, le tourisme et la maintenance.

Le président du conseil d’administration de la nouvelle compagnie aérienne a, par ailleurs, indiqué que des négociations avec un partenaire technique étaient très avancées et sa conclusion devrait donner à la compagnie le soutien pour la réussite de ses opérations.

Il a salué le mérite des compagnies nationales ouest-africaines « Air Sénégal International, Nouvelle Air Ivoire, Air Burkina, qui ont tout mis en œuvre en vue de combler le vide laissé par la compagnie multinationale Air Afrique ».

ASKY, a-t-il souhaité, entend bénéficier de leurs expériences et soutien, « de façon qu’ensemble et en étroite collaboration, il soit possible de renforcer et d’améliorer les dessertes de nos Etats et le transport aérien en Afrique ».