Arabie Saoudite : des préservatifs dans les colis des pèlerins guinéens

Incroyable mais vrai ! Des préservatifs ont été retrouvés dans les colis des pèlerins guinéens dans la ville sainte de Madina, en Arabie Saoudite. Ils y étaient pour accomplir le pèlerinage, cinquième pilier de l’Islam. Selon le secrétaire général aux Affaires religieuses, El hadj Abdoulaye Diassy, le propriétaire des préservatifs n’a pas été retrouvé.

(De notre correspondant)

Les autorités saoudiennes ont fait une découverte quelque peu étrange. Dans la ville Sainte de Madina, en Arabie Saoudite, des préservatifs ont été retrouvés dans les colis des pèlerins guinéens. Ils y étaient pour accomplir le pèlerinage, cinquième pilier de l’Islam. Selon le secrétaire général aux Affaires religieuses, El hadj Abdoulaye Diassy, le propriétaire des préservatifs n’a pas été retrouvé.

« Je confirme la nouvelle selon laquelle des préservatifs ont été retrouvés dans les colis des Guinéens à Madina », a reconnu le secrétaire général aux Affaires religieuses, El hadj Abdoulaye Diassy, sur la radio Espace FM. « Ils ont été retrouvés emballés dans un caoutchouc noir dans les colis des pèlerins. Cela s’est passé à Madina et c’est une vérité. Les autorités guinéennes et celles saoudiennes sont entrain d’identifier les vrais auteurs. Jusqu’à présent, on ne sait pas si ce sont les pèlerins qui les ont envoyés pour les vendre ou pour d’autres fins. On ne sait rien pour le moment », a-t-il souligné.

Selon El hadj Diassy, aucun Guinéen n’a été arrêté par les autorités saoudiennes. « Cet acte n’est pas conforme aux règlements du pèlerinage. Le hadj (pèlerinage, ndlr) nous permet de nous repentir afin de ramener nos pêchés à zéro. Nous avons tout fait mais, personne ne s’est présenté pour nous dire que le colis lui appartenait. Personnellement, je condamne fermement cet acte surtout que cela s’est passé aux lieux saints de l’Islam », a-t-il regretté.

« Les autorités saoudiennes ont trouvé cela bizarre »

S’agissant de la réaction des autorités saoudiennes après la saisie des préservatifs, le secrétaire général aux Affaires religieuses a fait savoir qu’elles étaient très déçues.

« Les autorités saoudiennes ont trouvé cela bizarre et selon elles, aucun pays ne doit envoyer ça (des préservatifs, ndlr) à la Mecque. Si on retrouve cela chez les pèlerins d’un pays dont 95% de la population est musulmane, un pays qu’ils connaissent et avec lequel ils ont tissé des relations depuis plus de 70 ans, c’est une désolation », a-t-il souligné en précisant que « L’Arabie saoudite a confisqué et gardé les préservatifs ».

Le secrétaire général aux Affaires religieuses a par ailleurs démenti les informations sur la saisie de drogue des Guinéens. « Aucun Guinéen n’a été arrêté ou emprisonné en Arabie Saoudite parce qu’il détenait de la drogue. En ce qui concerne la drogue, j’ai appris cette nouvelle à mon arrivée en Guinée. Je suis entrain de tout faire pour trouver la source de cette information. Ni l’Ambassadeur El hadj Nabaniou Chérif, ni le Consul général, ni le délégué général de l’opération de hadj en Arabie Saoudite, personne n’a eu cette information en Arabie Saoudite », a-t-il démenti.

Avant de conclure en ces termes : « En Arabie Saoudite, quand on te voit avec la drogue, c’est la peine de mort. Aucun Guinéen n’a été arrêté avec la drogue, aucun Guinéen n’est dans une prison saoudienne ».