Après la Côte d’Ivoire, Fally Ipupa au Cameroun pour célébrer Eto’o !


Lecture 2 min.
Fally Ipupa
Fally Ipupa

Après Ouagadougou et Bobo-Dioulasso au Burkina Faso où il a livré trois concerts, la semaine dernière, l’artiste congolais de Kinshasa, Fally Ipupa, devrait prendre la direction de la Côte d’Ivoire. Au pays des Éléphants, il devrait également se produire dans trois concerts, dont le cadeau de Noël, le 25 décembre à Abidjan. Mais, il est également très attendu du côté du Cameroun, pour deux nouveaux concerts à Douala et à Yaoundé. Son ami Samuel Eto’o Fils, qui vient d’être élu président de la FECAFOOT, sera certainement l’invité de marqué.

Le prince de la rumba congolaise enchaîne les concerts, ces derniers temps, à travers le continent africain. Après Dar Es Salam (Tanzanie), Bamako (Mali), Ouagadougou, Bobo-Dioulasso au Burkina Faso, Abidjan, Bouaké en Côte d’Ivoire, Fally Ipupa est très attendu au Cameroun, en début d’année. Comme son collègue du Congo-Brazzaville Roga-Roga, il devrait se produire le 7 janvier au Canal Olympia de Douala et le 8 janvier au Palais des Sports de Yaoundé. Les ventes de billets démarrent à partir du 18 décembre, car l’artiste est décidé à faire le guichet fermé partout où il passe.

Sa publication sur sa page Facebook a été largement likés, commenté et partagé par ses followers, qui n’ont pas oublié de lui demander de célébrer par la même occasion son ami Samuel Eto’o Fils, qui vient d’être élu président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), lors de ces concerts. « Il faut que tu invites quand même ton ami Eto’o. C’est l’Afrique qui est au top », a indiqué Modeste Salumu. « Vite une chanson pour Eto’o ; Consécration, c’est le moment », a recommandé Bona Hippolite Sindjoun. « Ça va être vraiment sucré avec Eto’o, comme président de la FECAFOOT », lance Kevin Beat Repeat.

« Tu as attendu la proclamation des résultats de la FECAFOOT pour annoncer le concert, n’est-ce pas Aigle ! Ah l’amitié », a ironisé Njialeu Armelle, ajoutant des émojis mort de rire. « Fally Ipupa encore au Cameroun, ça craint et ça fait peur tout simplement, parce que la dernière fois, il avait été lapidée en plein scène et cette fois-ci, je ne sais pas ce qui va se passer », a rappelé Cédric Rey. « Mon œil, pourquoi mentir comme si tu étais le seul à avoir assisté au concert ? On a lancé des projectiles pour des artistes invités au concert de Fally », a rétorqué Donnel Tshinemu.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter