Après des mois de bataille, l’OMS annonce la fin de l’épidémie Ebola en Afrique de l’Ouest

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé jeudi la fin de l’épidémie Ebola en l’Afrique de l’Ouest, la plus grave depuis l’identification du virus il y a 40 ans.

C’est officiel. S’en est fini de l’épidémie Ebola en Afrique de l’Ouest. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé ce jeudi la fin de la transmission d’Ebola au Liberia, et du même coup celle de l’épidémie ayant ravagé l’Afrique de l’Ouest, la plus grave depuis l’identification du virus il y a 40 ans. « Toutes les chaînes de transmission connues d’Ebola en Afrique de l’Ouest ont été stoppées », a annoncé l’OMS.

Toutefois l’OMS reste sur ses gardes. « Le travail n’est pas terminé », prévient l’organisation. Le risque persiste en raison de la subsistance du virus dans certains liquides corporels de survivants, notamment le sperme, où il peut survivre jusqu’à neuf mois. Le cas du Liberia, qui a annoncé à plusieurs reprises s’être débarrassé du virus, avant de rendre compte que la maladie était toujours présente sur son territoire est assez édifiant.

Même son de cloche pour le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon qui a prévenu mercredi 13 janvier que « nous pouvons nous attendre à de nouvelles flambées d’Ebola dans l’année à venir », même si leur ampleur et leur fréquence « devraient décroître avec le temps ». Des propos confirmés par le responsable de la cellule de crise anti-Ebola, Francis Karteh : « Cette maladie ne peut plus nous détruire comme elle l’a fait. Nos médecins et soignants ne la connaissaient pas, c’est pourquoi beaucoup en sont morts ».

La Sierra Leone a été le premier pays à s’être débarrassé du virus, le 7 novembre, suivie de la Guinée, le 29 décembre dernier, avant que le Liberia en vienne à bout aussi. Ebola était apparu pour la première fois en Guinée en décembre 2013. A l’annonce de la fin de l’épidémie dans la pays, le Président Alpha Condé a organisé une grande fête, au Palais présidentiel, où il a convié la population guinéenne mais aussi de nombreux artistes, comme Youssou Ndour.