Anglogold soigne ses salariés et son image

Le plus important producteur d’or d’Afrique du Sud, Anglogold, a signé mercredi avec les syndicats un accord salarial garantissant 17,5% d’augmentation minimum sur deux ans à 4 500 des travailleurs de l’entreprise. L’initiative a dopé la confiance des investisseurs sur les places boursières et fait grimper le cours de l’action de 1,6%.

17,5% d’augmentation minimum garantie sur deux ans pour 4 500 employés du plus grand producteur d’or d’Afrique du Sud. La société Anglogold a signé mercredi un accord discuté sans heurts avec les principaux syndicats de la branche. La nouvelle, très bien accueillie sur le marché financier, a fait grimper l’action de 1,6%.

Les engagements entérinés sont effectifs dès le mois de janvier où une augmentation générale de 9% des salaires est prévue pour le personnel bénéficiaire, jeunes cadres, membres des services techniques et de l’administration. Une hausse supplémentaire, pouvant aller jusqu’à 2% et avec un minimum de 0,5%, attribuée au mérite, a également été négociée par les deux puissants syndicats miniers, la National Union of Mineworkers et la United Association of South Africa.

Près d’un cinquième du salaire

Un second volet d’augmentation est prévu en janvier 2004 avec une nouvelle hausse générale de 8% des salaires. Plus une partie variable, accordée au mérite, dont la fourchette sera discutée en octobre prochain entre le patronat et les représentants du personnel. Au final, 4 500 des 40 000 salariés de l’entreprise devraient connaître un renchérissement de leurs revenus de près d’un cinquième de leur ancienne rémunération.

L’accord signé mercredi s’avère payant pour les deux parties. En développant une politique consensuelle en matière de gestion des ressources humaines, Anglogold n’a pas manqué de susciter un regain de confiance sur les places boursières. Le cours de l’action a enregistré une hausse de 1,6% atteignant la barre des 350 rands. Anglogold affiche ainsi l’adage, a priori paradoxal, que l’on peut gagner de l’argent en en dépensant.

Le site d’Anglogold.