Amy Mbacké Thiam et El Hadj Diouf récompensés

C’est sans surprise que la championne du monde du 400m, Amy Mbacké Thiam, et le buteur lensois El Hadj Diouf ont été récompensés par les journalistes sénégalais recevant respectivement le Lion d’or et le Soulier d’or.

La première Sénégalaise championne du monde d’athlétisme, Amy Mbacké Thiam, n’avait pas de concurrent pour le Lion d’or, titre récompensant le meilleur sportif sénégalais. Même la sélection nationale de football, qui s’est qualifiée pour la première fois pour la Coupe du monde et avec un billet pour Bamako, est arrivée derrière la médaillée d’or d’Edmonton.  » Pour avoir offert au Sénégal son premier titre mondial en athlétisme, l’enfant de Ngane Sarr (région de Kaolack) était naturellement sûre de monter sur la plus haute marche du podium national de l’excellence « , affirme Serigne Mour Diop, journaliste au Sud Quotidien. Le jury, composé de journalistes sénégalais, n’a eu aucun mal pour trancher en faveur de la belle sprinteuse de Kaolack.

Le soulier d’or trouve son pied

Ayant pratiquement conduit le Sénégal à la Coupe du monde et à la Coupe d’Afrique des nations (CAN), l’attaquant du RC Lens El Hadji Ousseynou Diouf a été élu, lui aussi, sans surprise « Soulier d’Or » de la saison 2001. Meilleur buteur des Lions et actuellement en grande forme à Lens, Hadji Diouf a eu toutes les faveurs du jury. Il est suivi de Kalidou Fadiga (Auxerre), tenant du titre, et de Salif Diao (Sedan).

A 20 ans, l’ailier gauche de Lens est un titulaire indiscutable aussi bien à Lens que chez les Lions. Cette année, il cumule les bons résultats. Son équipe occupe la tête du championnat français et sa sélection nationale a déjà en poche ses billets pour Séoul et Bamako. En France, où il a disputé cette saison 13 rencontres, il a inscrit trois buts. Son unique défaut est son tempérament fougueux : il a récolté quatre avertissements.  » El Hadj Ousseynou Diouf a, devant lui, la Can 2002 au Mali et le Mondial pour accéder à jamais à la cour des  » grands  » du football. Ce ne sont pas le talent et l’ambition qui lui manquent, mais il aura certainement besoin de mieux gérer une carrière assez prometteuse « , prédit Serigne Mour Diop.

Les Sénégalais attendent impatiemment les grands rendez-vous sportifs, les Jeux olympiques pour Amy Mbacké Thiam et la Coupe du monde pour El Hadj Ousseynou Diouf, pour admirer les exploits de leurs vedettes.