Alpha Condé prévient : « Aucun dirigeant n’imposera son diktat à la Guinée »

Le Président de la Guinée, Alpha Condé

Lors d’une rencontre avec des diplomates occidentaux, Alpha Condé, Président de la Guinée, a réaffirmé la volonté de son pays d’agir librement. Il a prévenu « qu’aucun autre dirigeant du monde n’imposera son diktat à notre pays ».

Malgré la pression de la rue, menée par l’opposition regroupée autour du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), le Président Alpha Condé reste zen et déterminé à conduire librement la Guinée. Lors d’une rencontre, ce mercredi à Kaloum, avec des diplomates occidentaux, il a réaffirmé que la Guinée reste un pays indépendant et souverain.

Il a notamment déclaré dans les colonnes de Visionguinee qui rend compte de la rencontre, qu’aucun « autre dirigeant du monde n’imposera sont diktat à la Guinée ». Il a poursuivi : « nous discutons avec nos partenaires, nous écoutons leurs conseils. Mais personne ne dicte à la Guinée, ce qu’elle doit faire. C’est le peuple de Guinée qui décide ».

Il a par ailleurs évoqué la tradition d’indépendance bien ancrée en Guinée et sur ce point, il n’a pas manqué de convoquer le fameux « non » de 1958, qui a engendré l’indépendance du pays. « En 1958, malgré tous les risques, on a osé prendre notre indépendance. Mais nous sommes toujours debout », a-t-il laissé entendre.

En tenant ces propos, le Président Condé faisait certainement allusion à la crise politique qui sévit en Guinée, marquée par de violentes manifestations, organisées par l’opposition qui lutte contre le projet de nouvelle Constitution et qui ne vise, à ses yeux, que de permettre au Président Alpha Condé de briguer un troisième mandat.