All American Muslim, la bête noire des conservateurs

Près d’un mois après son lancement sur la chaîne de télévision américaine TLC, l’émission de télé-réalité All American Muslim fait débat. Plusieurs groupes conservateurs américains appellent au boycott. Florilège.

La foudre des conservateurs d’Amérique du Nord s’est abattue sur l’émission All American Muslim. Un programme de télé-réalité mettant en scène la vie de cinq familles musulmanes de Dearborn, banlieue de Détroit, lancée depuis la mi-novembre sur la chaîne outre-Atlantique TLC. Les milieux conservatistes américains ont déclaré la guerre à TLC et à sa nouvelle émission de télé-réalité, un peu trop tolérante avec les musulmans selon la Florida Family Association (FFA).

Qualifiée de « propagande » visant à « masquer dangereusement le programme islamique », la très conservatrice FFA va encore plus loin dans ses affirmations. Selon elle, ce programme représente un « danger pour la liberté des Américains et pour les valeurs traditionnelles » ! « De toute évidence, cette émission tente de manipuler le public américain en voulant lui faire ignorer la menace du djihad et en le poussant à croire que s’inquiéter de cette menace que représente le djihad revient en quelque sorte à accabler les gens sympas dans ce programme », a-t-elle ajouté.

Appel au boycott

L’association a mis la pression sur les annonceurs de publicité et les sponsors afin qu’ils retirent leur campagne de publicité de l’émission. Pour l’heure, un groupe a cédé sous la pression du lobbying : La chaîne Lowe’s, spécialisée dans l’aménagement de la maison, rapporte le Nouvel Observateur. Une décision vivement contestée par de nombreux internautes mais aussi au sein de la classe politique américaine. Le sénateur de Californie, Ted Lieu, a annoncé qu’il vérifiera si ce retrait est conforme à la loi californienne. Le cas échéant, il déposera un texte visant à condamner la marque. Dans l’attente des résultats, M. Lieu a déclaré que désormais, à titre personnel, il boycottera Lowe’s.

Pour sa défense, Lowe’s a affirmé, dans un communiqué, que l’émission était devenue sujet sensible pour prendre officiellement position. « Nous croyons qu’il est mieux de respectueusement laisser les communautés, les individus et les groupes discuter des sujets de cette importance ». La page Facebook du groupe a été prise d’assaut par les défenseurs de la marque et les pro-FFA.

Des musulmans trop ordinaires…

TLC met en avant un portrait de ces familles au plus proche de la réalité. La chaîne montre des musulmans pratiquants, à la fois pacifiques et ouverts aux autres. Certains portent même des tatouages et des piercings. Une image trop complaisante pour les conservateurs et pour de nombreux spectateurs. Résultat, TLC est inondée de messages haineux.

Toutefois, la riposte ne s’est pas faite attendre. En plus des déclarations du sénateur Ted Lieu, des internautes ont lancé une pétition – 36 684 signatures au 15 décembre – relayée sur Twitter et Facebook sur Internet. L’actrice Mia Farrow a manifesté son soutien en la signant et en laissant un message sur son compte twitter. Par ailleurs, l’homme d’affaires Russel Simmons, également signataire, a annoncé, sur son site Internet, qu’il allait acheter l’ensemble des espaces publicitaires abandonnés par Lowe’s.

Après la polémique à propos de la construction du centre culturel musulman sur le site du Ground Zero à New York, American all muslim vient de s’ajouter dans la liste noire américaine des sujets « sensibles » liés à l’Islam. Pour information, à sa sortie le film intouchable a été qualifié de « raciste » par une partie de la presse américaine, tel que le magazine Variety qui a affirmé que le rôle joué par Omar Sy était comparable à celui d’un « singe de compagnie qui apprend au blanc coincé à s’amuser ». Un racisme visiblement présent en outre-Atlantique également…