Algérie : une deuxième personne tuée dans les heurts à Ghardaïa

La situation à Ghardaïa, en Algérie, a dégénéré vendredi et un jeune homme a été tué par balle. Ce samedi, un autre homme a été poignardé au petit matin à Ghardaïa.

La situation à Ghardaïa, en Algérie, a dégénéré vendredi et un jeune homme a été tué par balle. Ce samedi, un autre homme a été poignardé au petit matin à Ghardaïa.

Les affrontements inter-communautaires qui avaient repris jeudi se sont poursuivis vendredi 11 avril, dans la zone agricole de Laadira, au quartier de Touzouz et à Berriane, dans la wilaya de Ghardaïa. Selon Ahmed Baba Moussa, de la Cellule de coordination et de suivi des événements de Ghardaïa, « les services de sécurité commencent à maîtriser la situation à Berriane et les affrontements se poursuivent à Laadira ».

L’agence de presse APS indiquait qu’à Berriane, à une quarantaine de kilomètres au nord de Ghardaia, une dizaine de personnes, dont deux policiers, ont été blessées vendredi. L’AFP de son côté, rapportait en outre un mort. Les affrontements avaient en effet repris à la sortie de la prière de vendredi, lorsque des groupes de jeunes avaient commencé à se lancer des pierres, des cocktails Molotov et des pneus enflammés, avant que la situation ne déborde, créant un climat d’insécurité.

RFI indique que « ce samedi, un autre homme, un mozabite père de famille d’une quarantaine d’années, a été poignardé au petit matin à Ghardaïa même, selon Hamou Mesbah de la fédération du Front des forces socialistes (FFS) de Ghardaïa cité par l’Agence France-Presse ».