Algérie : un proche de Bouteflika meurt en détention

L'ex-Président algérien, Abdelaziz Bouteflika

En Algérie, un proche de l’ancien chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, est décédé alors qu’il était en détention. de qui s’agit-il et que s’est-il passé ?

Moussa Benhamadi, ancien ministre algérien des Télécommunications, par ailleurs très proche de l’ancien chef de l’Etat de ce pays d’Afrique du Nord, Abdelaziz Bouteflika, est mort, ce vendredi 17 juillet 2020 des suites de la maladie à Coronavirus.

Selon des éléments d’information fournis à l’AFP, ce samedi 18 juillet, par le frère de l’ancien ministre algérien des Télécommunications, placé en détention préventive depuis septembre 2019, à Alger, l’homme est décédé après avoir contracté le Coronavirus en prison.

« Il y a plusieurs jours, il a été évacué en urgence vers l’hôpital Mustapha Bacha à Alger », a précisé le frère de l’ancien ministre. Sa famille déplore le fait que c’est depuis le 4 juillet que Moussa Benhamadi avait contracté le virus et ce n’est que le 13 du même mois qu’il a été évacué en urgence vers un hôpital à Alger.

Né le 4 janvier 1953 à Ras El Oued, dans la région de Bordj Bou Arreridj, à l’Est de l’Algérie), Moussa Benhamadi était poursuivi dans une affaire de corruption liée au groupe familial Condor Electronics, spécialisé dans le montage de produits électroniques. Il avait été placé en détention provisoire depuis septembre 2019 à la prison d’El Harrach.

Cet ingénieur en informatique avait été élu en 2002 député du Front de libération nationale, parti allié du pouvoir de l’ancien Président Abdelaziz Bouteflika, poussé à la démission, en avril 2019, sous la pression de la rue.