Algérie : trois nouveaux partis politiques font leur entrée

En Algérie, trois nouveaux partis ont fait leur apparition dans le champ politique. Ils ont été autorisés à tenir leur congrès constitutif à l’approche des élections locales prévues pour le 29 novembre prochain, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, rapporte l’agence APS. Ces trois nouvelles formations sont le Mouvement populaire pour le changement (MPC), dirigé par Abdelkader Mellah, l’Union pour le rassemblement national (URN), dirigé par Lahouari Hamidi, et le Rassemblement espoir de l’Algérie (TAJ), dirigé par le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul.