Algérie : six ans de prison pour un Franco-algérien lié au GSPC

Kamel Bouchentouf, un Franco-algérien de 35 ans, a été condamné à six ans d’emprisonnement jeudi par le tribunal correctionnel de Paris pour des liens avec la branche d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (ex-GSPC), rapporte le quotidien électronique TSA Algérie. Pour sa défense, l’accusé avait affirmé avoir travaillé pour la Direction de la surveillance du territoire (DST), ce que contestait le service de contre-espionnage français. Poursuivi devant la 14e chambre correctionnelle pour «association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme», deux bombonnes de gaz vides, 499 cartouches de calibre 22 long rifle et de la documentation sur la fabrication d’explosifs avaient été retrouvés à son domicile, lors d’une perquisition.