Algérie, Russie : que mijotent Tebboune et Poutine sur la Libye ?

Vladimir Poutine et Abdelmadjid Tebboune

Le chef de l’Etat algérien, Abdelmadjid Tebboune, s’est entretenu avec son homologue russe, Vladimir Poutine, au sujet de la situation tendue en Libye, lors d’un entretien téléphonique. Que préparent les deux dirigeants ?

La Présidence algérienne, dans un communiqué publié ce lundi 13 juillet 2020, a indiqué que le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune, s’est entretenu avec son homologue russe, Vladimir Poutine, au sujet de la situation tendue en Libye. Les deux dirigeants, toujours selon le document, ont évoqué les cours du pétrole.

Il a été décidé « d’intensifier la concertation permanente afin de faciliter l’instauration de la paix et de la sécurité en Libye, dans le cadre d’une solution politique garantissant l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale ». L’Algérie s’est dite prête à jouer le rôle de médiateur entre camps rivaux en Libye afin de trouver une solution à ce conflit qui menace la stabilité régionale.

Poutine et Tebboune ont également évoqué le rôle de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dont la présidence tournante est actuellement assurée par l’Algérie. Pour ce chapitre, le communiqué indique qu’il a été « convenu de poursuivre la concertation et la coordination avec les membres de l’OPEP et ses partenaires pour la stabilisation du marché pétrolier international ».

Mes deux dirigeants ont par ailleurs échangé des informations sur les efforts consentis dans leur pays en matière de lutte contre le Covid-19. D’autant que l’Algérie est confrontée à une recrudescence des cas de Covid-19 et se retrouve avec 19 689, pour plus de 1 000 morts, alors que la Russie comptabilise plus de 700 000 cas pour plus de 11 000 décès.