Algérie, Présidentielle : la candidature de Saïd Bouteflika encore agitée

Saïd Bouteflika, frère cadet par ailleurs conseiller du chef de l’Etat d’Algérie, fait parler de lui, notamment avec son éventuelle candidature à la Présidentielle de 2019.

Alors que la polémique sur un éventuel cinquième mandat de l’actuel chef de l’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, ne s’est pas tassée, voilà que Saïd Bouteflika, frère cadet par ailleurs conseiller du Président d’Algérie, fait parler de lui, notamment avec son éventuelle candidature à la Présidentielle de 2019.

Le quotidien arabophone El-Khabar dans son édition de ce lundi 12 février 2018, révèle que les services de la sûreté nationale ont ouvert une enquête sur les fondateurs d’une cellule dénommée « coordination de soutien à la candidature de Saïd Bouteflika ». Mouvement qui a été mis sur les fonts baptismaux, il y a quelques jours. Le site ajoute que les autorités locales, à travers les wilayas de ce pays d’Afrique du Nord, ont été instruites de ne pas travailler avec cette structure, et de signaler ses activités aux services de sécurité.

Le député d’Annaba Baha Eddine Tliba avait eu une initiative similaire, appelant le Président Abdelaziz Bouteflika à se représenter à sa propre succession en 2019. Sortie qui lui a valu un passage devant la commission de discipline du FLN.

Ce n’est pas la première fois que la question de la candidature de Saïd Bouteflka à la magistrature suprême a été soulevée. Sauf qu’elle a toujours été écartée par le proches du frère du Président.