Algérie : pas de service militaire, pas de travail

Il n’est désormais plus possible pour les Algériens n’ayant pas encore réalisé leur service militaire de trouver un emploi dans le secteur public ou privé.

« Tout citoyen ne justifiant pas de sa situation régulière vis-à-vis du service national ne peut être recruté dans le secteur public ou privé, ou exercer une profession ou une activité libérale », indique l’article 7 de la loi relative au service national. Les jeunes algériens n’ayant pas réalisé leur service militaire sont donc interdits de pratiquer toute activité professionnelle.

Avant la promulgation de cette nouvelle loi, les Algériens qui n’avaient pas régularisé leur situation avaient la possibilité de travailler dans le secteur privé ou exercer des activités libérales. La durée du service militaire en Algérie est passée à une année au lieu de 18 mois (art. 5).

La nouvelle loi ( art 4) a exclu la possibilité pour les concernés de passer leur service militaire en forme civile : « Le Service National s’accomplit en la forme militaire au sein des structures de l’Armée Nationale Populaire. Il effectue de façon continue durant toute sa durée légale ».

L’article 70 de la même loi stipule que « le temps de service national est compté pour sa durée effective dans le calcul de l’ancienneté de service exigée pour l’avancement et la retraite conformément à la législation et la réglementation en vigueur ».