Algérie : Nadia Matoub porte plainte contre Hassan Hattab d’AQMI

Nadia Matoub, veuve du chanteur kabyle, Lounès Matoub, assassiné le 25 juin 1998 en Kabylie, a porté plainte contre Hassan Hattab, fondateur du groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Nadia Matoub, veuve du chanteur kabyle, Lounès Matoub, assassiné le 25 juin 1998 en Kabylie, a déposé, le 2 juin 2016, une plainte contre Hassan Hattab, fondateur du groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique en 2007.

Dans une déclaration adressée à la presse, la veuve du chanteur kabyle indique que « nous demeurons nombreux à porter le deuil et à réclamer la vérité. Si notre expérience avec la justice algérienne lors du procès de juillet 2011 a renforcé notre scepticisme, il est de notre devoir de relancer cette affaire ». Nadia Matoub annonce avoir déposé une plainte pour « assassinat de Lounès et tentative d’assassinat sur mes sœurs et moi contre Hassan Hattab, se trouvant actuellement sous surveillance des autorités à Alger ».

Précisant que sa « démarche consiste à utiliser tous les éléments juridiquement exploitables et le premier d’entre eux est la revendication de l’assassinat de Lounes par celui qui s’affirmait émir des GIA au moment des faits », Nadia Matoub relève qu’il est «facile de se cantonner dans des convictions concernant les commanditaires et les exécutants de cet ignoble crime» et prévient que « cesser toute action de terrain ne fait que faciliter le confort psychologique des assassins à qui, sans doute, profitent les prétendues révélations et fausses informations entretenues autour de cette affaire ».

Selon elle, « le recours à la justice «se veut comme la première étape d’une démarche qui, nous l’espérons, permettra au moins de délier quelques langues et d’apporter des éléments qui nous rapprocheront de la vérité ».