Algérie : les frères Kouninef, longtemps protégés par Bouteflika, écopent de lourdes peines de prison !

Le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, a condamné, mercredi 23 septembre, trois hommes d’affaires influents en Algérie, à de lourdes peines de prison. Il s’agit des frères Kouninef, impliqués dans une énième affaire de corruption liée au règne du Président déchu, Abdelaziz Bouteflika. 

Ils sont poursuivis pour une série impressionnante de malversations : « trafic d’influence », « blanchiment d’argent », « obtention d’indus avantages », « détournement de fonciers et de concessions », et « non respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics ».

Les frères Kouninef, Reda, Tarek-Nouh et Abdelkader-Karim, proche de la famille de l’ex-président de la République, ont écopé respectivement « de 16, 15 et 12 ans de prison à l’issue d’un procès qui s’est déroulé du 9 au 14 septembre ».

Par ailleurs, leur sœur, Souad-Nour Kouninef, en fuite à l’étranger, a été jugée par contumace et a écopé de 20 ans de prison ferme. Un mandat d’arrêt international a été émis à son encontre.

Quant au gérant du groupe KouGC, dont ils sont les propriétaires, Keddour Ben Tahar, est lui aussi « condamné à 8 ans de prison ferme ». Ledit groupe a bénéficié, depuis de nombreuses années, d’importants contrats publics.

Les cinq prévenus dans cette affaire devront également s’acquitter d’une amende de 8 millions de DA chacun.

Selon l’Agence Presse Service (APS), « le tribunal de Sidi M’hamed à Alger a également ordonné la saisie de leurs biens en Algérie et à l’étranger ».