Algérie: le FLN veut un exécutif à deux têtes

Le Front de Libération Nationale (FLN), le principal parti politique algérien, a réclamé jeudi un partage du pouvoir exécutif entre le chef de l’État et le Premier ministre, rapporte La Presse.tn. « Nous voulons un pouvoir exécutif à deux têtes pour rétablir l’équilibre entre les pouvoirs du président de la République et ceux du Premier ministre », a déclaré Abdelaziz Belkhadem, le secrétaire général du FLN. Selon l’actuelle Constitution, amendée en 2008, le président de la République concentre l’essentiel du pouvoir exécutif. Le Premier ministre est chargé d’exécuter le programme présidentiel et de coordonner le travail du gouvernement. Abdelaziz Belkhadem a également réclamé la mise en place d’une commission électorale permanente, neutre et indépendante financièrement, « chargée de veiller au bon déroulement des élections, depuis la préparation des listes électorales jusqu’au dépouillement des voix ».