Algérie : le candidat malheureux à la présidentielle Ali Benflis crée son parti

Le candidat malheureux à la présidentielle, Ali Benflis, battu par Abdelaziz Bouteflika, lors du scrutin en avril dernier, a décidé de créer son parti politique.

L’ancien dirigeant du Front de libération nationale (FLN) Ali Benflis prendrait-il sa revanche ? Battu par Abdelaziz Bouteflika lors de la dernière élection présidentielle en Algérie, en avril, le candidat malheureux a déposé le dossier d’agrément de son nouveau parti politique, intitulé : « Avant-gardes des libertés », a déclaré ce lundi un membre de cette formation.

Remis dimanche au ministère algérien de l’Intérieur, le dossier contient les signatures de 288 membres fondateurs représentant l’ensemble des 48 wilayas (préfectures) du pays et issus de toutes les catégories socio-professionnelles, selon un communiqué diffusé par ce nouveau parti. Selon une nouvelle loi, ce parti politique sera déclaré légal à l’expiration d’un délai de deux mois. A moins que le ministère de l’Intérieur refuse de le reconnaitre.

Ce n’est pas la première qu’Ali Benflis se présentait contre Abdelaziz Bouteflika. Il s’était aussi présenté contre le chef d’Etat algérien à l’élection présidentielle de 2004. Il avait après cette défaite disparu de la scène politique durant dix ans, jusqu’à sa nouvelle candidature présidentielle en 2014. Après cette nouvelle défaite, en avril , Ali Benflis avait annoncé son intention de fonder un nouveau parti et entamé la procédure en mai. Il devrait faire une déclaration dans les prochains jours.